Atletico Madrid – Décryptage de la nouvelle stratégie branding des Colchoneros

Posté le 27 janvier 2016 par

x0

Si l'Atlético Madrid lorgne sur le RC Lens c'est pour étendre son influence et son pouvoir a d'autres clubs dans le monde. - @Facebook

Si l’Atlético Madrid lorgne sur le RC Lens c’est pour étendre son influence et son pouvoir a d’autres clubs dans le monde. – @Facebook

Ce lundi 25 Janvier, les dirigeants de l’Atletico Madrid ont fait appel de l’interdiction de recrutement pendant un an imposée par la FIFA, pour avoir bafoué la réglementation sur le transfert des mineurs. Au même moment, dans les couloirs de la DNCG, le club madrilène proposait une offre pour le RC Lens.

L’interdiction de la FIFA s’applique aux deux mercatos à venir, celui de l’été 2016 et de janvier 2017. Avec l’autorisation de vendre des joueurs jusqu’au 1er Février 2016, avant minuit. Le club madrilène a en outre écopé d’une amende de 821.000 euros.

Pendant que la FIFA sanctionnait, l’Atlético Madrid posait les jalon du rachat du RC Lens

Au même moment, la Direction nationale du contrôle de gestion (DNCG) recevait Gervais Martel, le président du RC Lens. Dans son ombre, un dirigeant de l’Atletico Madrid était aussi présent à l’audience. La décision de l’organisme de contrôle était de desserrer l’étau concernant la masse salariale du club lensois, encadrée à 5 millions d’euros. En réalité, selon plusieurs échos, Martel a gagné du temps, tandis que les Colchoneros ont bien formulé un projet de rachat du club. Offre verbale pour le moment, mais révélatrice d’une nouvelle ambition.

Un deal autour des 5 millions d’euros ?

L’offre pourrait tourner autour de 5 millions d’euros pour un rachat complet des parts d’Hafiz Mammadov. Même si il semble que le projet soit à plus long terme. L’idée  des dirigeants de l’Atletico Madrid serait de reproduire la stratégie marketing de Manchester City, bien aidés en cela par leur actionnaire de référence, Wanda Group, le nouveau géant du marketing sportif chinois.

Un projet calqué sur celui qui se développe du côté de Manchester City

Manchester City est propriétaire des Melbourne City FC, New York City FC et vise d’autres acquisitions dans le futur. Il est entendu que l’Atletico Madrid a des ambitions sur le territoire américain où le foot est suivi en majorité par la communauté hispanique. Les Colchoneros seront ainsi les premiers à imiter la stratégie du club mancunien, après avoir développé une série d’accord avec des clubs dans le monde entier, depuis 2011.

Sur un même sujet…

Atlético Madrid – Les salaires des Colchoneros en 2015-2016

Les 10 entraineurs les plus depensiers de l’histoire sur le marché des transferts


10 entraineurs les plus depensiers de l… par Sportune

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.