Balotelli, Belhanda, Dante… Le marché des transferts cliquant et cher de l’OGC Nice

Posté le 1 septembre 2016 par

x0

Bonne ou mauvaise pioche pour l'OGC Nice ? Avec le fantasque Mario Balotelli, les deux sont possibles ! - @Twitter

Bonne ou mauvaise pioche pour l’OGC Nice ? Avec le fantasque Mario Balotelli, les deux sont possibles ! – @Twitter

Et si l’OGC Nice avait bouclé le mercato estival le plus ambitieux de Ligue 1 ? A l’échelle de ses moyens, c’est tout à fait possible car le club a plus dépensé cet été, qu’au cumul de ses dépenses sur tous les marchés des transferts depuis 2010. Nice a lâché 13,75 millions ce qui représente une somme conséquente pour le dixième budget du championnat de France 2016-2017 qui ne doit pourtant pas beaucoup à ses trois « stars », Dante, Youness Belhanda et Mario Balotelli.


La voiture à 1M€ de Cristiano Ronaldo par Sportune

2,5M€ pour le transfert de Dante, rien pour celui de Balotelli

Le défenseur brésilien, voulu par le nouveau coach Lucien Favre est arrivé contre une indemnité de transfert de 2,5 millions d’euros versée au VfL Wolfsbourg. Le Marocain, champion de France 2012 est prêté par le Dynamo Kiev. Quant à Mario Balotelli, il n’a rien coûté. Puisque aucun club n’était prêt à prendre le risque de payer une indemnité, Liveprool l’a finalement laissé libre de signer à Nice. Dans son cas, surement plus que pour Dante et Belhanda (dont on ne connait pas les conditions exactes de son prêt), c’est son salaire qui va peser très lourd sur les finances du club.

Depuis 20008, l’OGC Nice n’avait pas dépensé autant sur un mercato

Ajoutons que l’OGC Nice a aussi versé 5 millions d’euros d’indemnité au RC Lens, pour le transfert de Wylan Cyprien et que le milieu de terrain est devenu, pour l’occasion, le deuxième joueur le plus cher de l’histoire du club, après Loïc Rémy acheté 8 millions d’euros, en 2008. 2008, c’est d’ailleurs l’année où l’OGCN a historiquement le plus dépensé (20,25M€), à la différence que le club avait vendu Edrson, Koné ou Lloris notamment, pour plus de 35 millions d’euros. Cette saison, Nice est tout juste à l’équilibre avec la vente de Nampalys Mendy à Leicester. Le signe que les Aiglons ont pris des risques pour jouer, une saison de plus, le haut du tableau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.