Ce gros poisson chinois nommé Wanda Sport

Posté le 6 janvier 2016 par

x0

Le groupe chinois Dalian Wanda Group a fait son entrée récente dans l'univers du sport. Et il a gros appétit. - @WandaGroup

Le groupe chinois Dalian Wanda Group a fait son entrée récente dans l’univers du sport. Et il a gros appétit. – @WandaGroup

Le groupe Wanda n’en fini plus de bâtir son empire. Basé sur l’immobilier le conglomérat chinois a débuté sa diversification par le sport et le divertissement, en 2012 par l’acquisition d’AMC Entertainment, le numéro 1 des gestions de salle de cinéma. L’opération valait 2,6 milliards de dollars à l’époque.

Janvier 2015, assez discrètement la société a pris 20% du club de l’Atlético Madrid, en échange d’un chèque de 45 millions d’euros. Ce n’était qu’un échauffement avant les grandes manœuvres débutées en 2015. Un mois plus tard, en effet, la société chinoise a absorbé la société suisse marketing Infont Sports & Média. Une opération à 1,05 milliards d’euro permettant d’acquérir les droits de coupes du monde, ainsi que de nombreux sportifs et clubs.

En novembre 2015, après la reprise du World Triathlon Corporation (WTC) pour 600 millions d’euros environ, le groupe chinois a annoncé la création de Wanda Sports. Un mois plus tard, une rumeur indiquait qu’il souhaitait obtenir les droits commerciaux des trois grands tours cyclistes.

En janvier 2016, après une année de discussion avec les studios Legendary Entertainment (co producteur de Interstellar, Inception, Dark Knight, Godzilla, Pacific Rim, Jurassic World etc…) et une autre avec Lion Gate (Hunter Game), pour une opération comprise entre 2,8 et 3,7 milliards d’euros, c’est finalement une société spécialisé dans les blockbusters qu’elle coproduit à 50% pour maximiser ses revenus.

Devenir un géant du sport et du divertissement

Wanda est un nom dont il faudra s’habituer. Après quelques difficultés sur le marché immobilier chinois, le conglomérat s’est diversifié, dans un premier temps, dans les biens en Europe, en Russie et aux États-Unis. Mais c’est son plan dans le sport et le divertissement qui passera son avenir.

Wanda ambitionne surtout de concurrencer Hollywood et Disneyland avec sa « Cité orientale du cinéma », à Qingdao. Un projet de studios et d’hôtels à 6,6 milliards de dollars a été lancé en 2013. A la fin de l’année dernière, il a aussi inauguré un vaste parc d’attractions consacré au 7e art à Wuhan. En fin d’année 2015, Wanda a signé un accord avec la province de Guangzhou, pour la construction d’un centre sportif de haut niveau et l’organisation d’événements de dimension mondiale d’ici 2018.

Wanda souhaite investir un total de 9 milliards de d’euros dans le sport et la même somme dans le divertissement. Pour le sport il lui reste à dépenser 7 milliards. Beaucoup d’argents donc…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.