Chelsea: Abramovich où l’art de réveillonner sobrement…

Posté le 1 janvier 2013 par

x1

Roman Abramovich, boss de Chelsea - @IconSport

Roman Abramovich, boss de Chelsea – @IconSport

A ceux qui se demandent peut-être si le football est en crise, qu’ils se rassurent, cela n’est pas vrai partout. Particulièrement à Chelsea, propriété du milliardaire russe, Roman Abramovich. Lequel patron des Blues de Chelsea a les poches sacrément pleine si l’on en juge par le réveillon qu’il vient de s’offrir et qui lui aura coûté, selon les estimations de The Sun, une somme proche des 7 millions d’euros. Soit, approximativement, une année de salaire versé à Franck Lampard. Rien que ça !

Roman Abramovich invite 400 convives et un groupe aux Caraïbes

En même temps, à la Saint-Sylvestre, il est de coutume pour Roman Abramovich de dépenser sans véritablement compter. L’année dernière, il avait lâché 6 millions d’euros pour faire venir les Red Hot Chili Peppers en concert privé sur une île paradisiaque des Caraïbes. Pour l’équivalent donc il s’est offert, cette année, les Kings of Leon en présence de 400 convives invités, aux Caraïbes encore, sur l’île de Saint-Barth.

Une pléiade de stars au réveillon du patron des Blues de Chelsea

Ont été notamment conviées, à la réception du propriétaire du club anglais de Chelsea, des stars de tous horizons : le papa de Star Wars et Indiana Jones, George Lucas, les acteurs Jake Gyllenhaal et Naomi Watts, le rappeur Sean Combs alias P. Diddy ou encore Arianna Huffington, patronne du journal éponyme, The Huffington Post. La soirée a débuté sur les coups de 22h00 pour s’entendre jusqu’au bout de la nuit. Bref, tout va pour le mieux pour Roman Abramovich : il est riche, toujours plus, avec une fortune estimée à 12 milliards de dollars par le magazine Forbes et sa compagne Dasha Zhukova (une ex de l’ancien tennisman russe, Marat Safin) est enceinte de leur deuxième enfant.

Pour Abramovich, il n’est pas plus cher de se payer Benitez que d’offrir le réveillon à 400 convives

Seul bémol pour l’homme d’affaire russe, son club de Chelsea, qui peine en championnat de Premier League et qui vient d’être évincé de la Ligue des champions dès les phases de groupe. Les Blues étaient pourtant les tenants du titre. Pour se sortir de la spirale, Abramovich a fait ce qu’il fait toujours en pareille occasion : virer le coach et sortir le carnet de chèque pour s’en offrir un autre. Parce qu’après tout, il n’est pas plus cher pour lui de se payer Rafael Benitez que d’organiser le réveillon de la Saint-Sylvestre.

A lire aussi: Le geste de grande classe de Rafael Benitez à l’attention d’un enfant

Une réflexion au sujet de « Chelsea: Abramovich où l’art de réveillonner sobrement… »

  1. Name vikoum kodjovi

    svp.faire revenir didie dgogba pour nous. il nous fais la joie ;il est capable de changé notre probleme. sans lui chelsea ne vau rien .merci

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.