Comment le Qatar met la pression sur le Barça en signant avec le Bayern Munich

Posté le 29 janvier 2016 par

x0

Le rapprochement du Qatar et du Bayern Munich met la pression sur le FC Barcelone. - @Facebook

Le rapprochement du Qatar et du Bayern Munich met la pression sur le FC Barcelone. – @Facebook

Alors que la rumeur annonce un retrait prochain de Qatar Airways de la tunique du FC Barcelone pour occuper celle du Paris Saint Germain, l’état pétrolier a signé un contrat avec le Bayern Munich. Ce qui met, de fait, la pression sur les Blaugrana.

Le Bayern Munich a signé avec le Qatar

Le club allemand a signé un contrat de sponsoring avec l’aéroport international de Doha. Le logo sera visible sur les tenus d’échauffement et une collaboration spéciale entre les techniciens du Bayern et l’académie ASPIRE sera mise en place. L’accord d’une durée de quatre ans est estimé à 48 millions d’euros total.

Un accord économique et social

Selon Karl-Heinz Rummenigge, le président du club munichois : «Le partenariat est une nouvelle étape dans la stratégie d’internationalisation du Bayern. Une partie de l’accord de coopération se concentrera sur le soutien commun de projets sociaux et un dialogue sur les problèmes de coexistence politique. » Ce qui signifie que l’Aéroport de Doha n’est qu’un prétexte masquant un accord entre le Bayern Munich et l’Etat du Qatar.

En écho aux difficultés à prolonger le deal avec le FC Barcelone

Le choix du Bayern Munich est astucieux pour le Qatar, car il fait le parallèle à ses difficultés avec le FC Barcelone. Le club bavarois est de ceux qui disposent du plus de socios, au nombre de 200.000 environ. Sur cet aspect il est plus populaire que le FC Barcelone. De plus, le principe de « dialogue sur les problèmes de coexistence politique » est un écho aux doutes des socios catalans sur les valeurs du Qatar et son influence dans le terrorisme au Moyen-Orient.

Le Barça discute prolongation à Doha

Ironiquement, au moment ou le club bavarois annonce son partenariat, le vice-président du club catalan, Manel Arroyo et le directeur commercial Francesco Calvo étaient à Doha pour rencontrer les responsables de Qatar Sport Investments, afin de sauver les discussions sur la prolongation du contrat, expirant en juin prochain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.