Corentin Tolisso a fait une « Götze » dès son 1er jour au Bayern Munich

Posté le 13 juillet 2017 par

x0

Corentin Tolisso à sa présentation à la presse, avec un short Nike. Au Bayern Munich, c’est très mal vu…

La boulette – car c’en est toujours une de la part d’un joueur fraîchement débarqué au club -, porte le nom de Mario Götze car l’international allemand fut le premier (ou le plus médiatisé) à l’expérimenter. Faire une « Götze », au Bayern Munich, c’est s’afficher sur la scène publique, en présence des médias internationaux, vêtu d’autres choses que de vêtements adidas. Idéalement porter du Nike, la marque concurrente.

Au Bayern Munich, les « Virgules » sont proscrites aux cérémonies officielles

Soit très exactement ce qu’a fait Corentin Tolisso, le jour de sa présentation au Bayern Munich, après que le club bavarois eut payé 41,5 millions d’euros l’indemnité de son transfert, à l’Olympique Lyonnais. Le joueur le plus cher de l’histoire du club s’est donc pointé avec le maillot bavarois en haut, mais un bermuda gris, facilement identifiable, comme appartenant à son équipementier personnel Nike.

Mario Götze le plus célèbre à braver la règle

Et alors, nous direz-vous, les joueurs ne sont-ils pas libres de porter les fringues de leur sponsor ? Ailleurs peut-être, mais au Bayern Munich, c’est un peu plus compliqué. Car Adidas, n’est pas qu’un simple fournisseur du club, c’est aussi l’un de ses actionnaires ; la marque aux trois bandes distinctives possédant 10% environ du capital du club. Tout vêtement d’une autre marque doit être autant que possible proscrit, sinon ne faut-il pas en montrer le logo. C’est encore plus vrai le jour d’une présentation officielle. Le cas de Tolisso restant quand même plus confidentiel que Mario Götze (qui avait osé le tee-shirt avec une virgule et Nike écrit en énorme sur la poitrine), il est toutefois bien certain que la remarque lui aura été faite, par sa nouvelle direction.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.