Et soudain, le futur de Sakho et d’autres Français au Royaume-Uni s’assombrit…

31 mars 2017 à 13:20 par Guillaume

0

Comme Mamadou Sakho, l’avenir de nombreux footballeurs de Premier League s’est assombrit avec le Brexit. – @Twitter

Mamadou Sakho n’est pas le seul Français concerné, mais l’un des plus emblématique. Mercredi, le Royaume-Uni a officiellement débuté le processus de sortie de la zone Euro, par l’utilisation de l’article 50 du traité de Lisbonne. D’ici deux ans, les Britanniques ne seront plus européens au sens de l’UE, ce qui aura des conséquences sur beaucoup de choses, notamment le foot et la si puissante Premier League, qui craint pour l’avenir de beaucoup de joueurs. Parmi lesquels l’ancien défenseur du Paris SG, désormais joueur de Crystal Palace…

L’ancien défenseur du Paris SG pourrait subir les mesures du Brexit anglais

Le Sun nous l’explique ce vendredi. A compter de 2019 seront rétablies les règles des contrats de travail pour tout joueur non britannique. Avec des critères de sélections différents selon les pays, mais qui stipulent pour la plupart, qu’un joueur doit avoir disputé entre 30 et 70% des dernières rencontres internationales de son pays, pour qu’il obtienne ledit sésame. Le tabloïd anglais a fait la liste de joueurs du moment qui, comme Mamadou Sakho seraient directement visés par cette mesure. La plupart sont espagnols : Fernando Llorente à Swansea, César Azpilicueta à Chelsea ou Ander Herrera et Juan Mata à Manchester United.

Les patrons de la Premier League s’inquiètent du futur, mais déjà du présent

Le problème est réel et inquiète grandement les dirigeants de la Premier League, qui s’étaient majoritairement opposés au Brexit, au moment du vote en juin 2016 dernier. Mais comme le dit David Gold, propriétaire de West Ham, dans les colonnes du Sun : « Je pense que ce gouvernement a plus en ce moment entre les mains, que de se soucier de la Premier League. Ils n’ont pas plus d’idée que moi de comment cela va se passer. Donc personne ne sait dans quel sens travailler ». Pour la si puissante Premier League, tournée tous azimuts vers l’extérieur, ce repli sur soi des Britanniques est une réelle catastrophe.





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Retour en haut de page ↑