F1 2012 – GP Corée: Red Bull critique les salaires des pilotes…

Posté le 13 octobre 2012 par

x1

Ce samedi, le paddock du GP de Corée du Sud de F1 2012, offre quelques petites histoires intéressantes en marge des qualifications : Un mandat d’arrêt pour le propriétaire de Force India, les salaires des pilotes critiqués et un nouveau contrat pour le GP de Corée jusqu’en 2016. Tour d’horizon des anecdotes du samedi, au GP de F1 de Corée du Sud 2012.

Red Bull - @Iconsport

Red Bull – @Iconsport

Un mandat d’arrêt pour le propriétaire de Force India

Le tribunal de la ville indienne Hyderabad a déposé un mandat d’arrêt contre Vijay Mallya, milliardaire déchu et propriétaire d’une compagnie aérienne Kingfisher et de l’équipe Force India. L’homme a déposé plusieurs chèques sans provision portant sur plusieurs millions d’euros.

Le décret ne dispose pas d’une libération sous caution et l’aéroport d’Hyderabad semble ferme pour un impayé chiffré à 2 millions d’euros. La compagnie Kingfisher Airlines est depuis presque une année dans une mauvaise position financière avec une dette de 900 millions d’euros. Mallya a vendu sa société de Whisky et mis en garanti une partie de ses biens pour permettre à sa compagnie de survivre. L’avenir de Force India semble garantie par le rachat l’an dernier de 42,5% du capital par le fonds d’investissement indien Sahara.

Les salaires des pilotes critiqués

Alors que les discussions sur l’accord de réduction des couts (RRA) s’enlisent de plus en plus, le patron de Red Bull Racing, Christian Horner indique qu’il faudrait aussi contrôler les salaires des pilotes. Une provocation.

En effet, Horner souhaite pousser la logique de transparence des équipes actuellement, jusqu’à savoir le contenu des contrats des pilotes. Depuis le transfert de Lewis Hamilton chez Mercedes AMG, il y a des spéculations sur les salaires en coulisse à moyen terme. En 2010, Mark Webber et Sébastian Vettel touchent un salaire de 10 millions d’euros chacun (sans les primes), l’an prochain, les deux hommes toucheront 12 millions d’euros. Rappelons toutefois, que Red Bull Racing est la seule équipe (avec sa sœur Toro Rosso) à refuser le principe du RRA en Formule 1.

Un nouveau contrat pour le GP de Corée du Sud jusqu’en 2016

Bernie Ecclestone a accordé un nouveau contrat avec la Corée du Sud de 4 années, avec une options pour cinq nouvelles (jusqu’en 2021) en échange de la construction d’un casino et de plusieurs hôtels. Le plan est en deux temps. Un premier jusqu’en 2016, assuré par le gouvernement de Seoul et le second privatisé via l’échange cité ci-dessus.

Il aura fallut 9 mois de négociation pour obtenir ce résultat. Bernie Ecclestone a accepté une réduction de 15,5 millions d’euros, mais en échange de plusieurs concessions plus secrètes. Certes Ecclestone a accepté d’appliquer son option des 10% d’augmentation annuelles, imposées depuis toujours, en échange de l’option 2017-2021, avec une préférence pour la FOM de renégocier le contrat actuel. Ce qui signifie que le contrat va augmenter à l’avenir. L’an dernier la redevance circuit était de 30 millions d’euros et les coûts de l’organisation de la course est de 60 millions d’euros. Désormais assuré par le gouvernement.

Une réflexion au sujet de « F1 2012 – GP Corée: Red Bull critique les salaires des pilotes… »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.