F1 2015: De Alonso à Verstappen, les 10 pilotes les plus bankable

Posté le 14 mars 2015 par

x0

En Espagne, il est connu de tous et apprécié par une énorme majorité. Fernando Alonso reste donc, en 2015, le pilote de F1 le plus bankable du paddock. - @Facebook

En Espagne, il est connu de tous et apprécié par une énorme majorité. Fernando Alonso reste donc, en 2015, le pilote de F1 le plus bankable du paddock. – @Facebook

Même à bientôt neuf ans de son dernier titre de champion du monde, Fernando Alonso reste un pilote populaire. En Espagne, il est connu de 98% de la population et 88% le considère comme un très bon ambassadeur. Au départ de cette saison de F1 2015, Fernando Alonso est et reste le pilote le plus bankable du paddock d’après les conclusions dressées annuellement par l’agence Repucom spécialisée dans la production d’études liées au sport.

« En se basant sur la perception de chacun des pilotes dans leurs pays respectifs, calculée grâce à l’indice Celebrity DBI (indice mesurant l’impact marketing des célébrités), Fernando Alonso reste, comme en 2014, en haut du classement avec un Score DBI de 89,61 sur 100 » expliquent les auteurs de l’enquête. Pour calculer son indice Celebrity DBI et ainsi dresser son palmarès des pilotes au plus fort potentiel marketing, Repucom a sondé 500 personnes, âgées de 16 à 69 ans, dans chacun des pays qui présente un ou plusieurs pilotes au championnat du monde 2015.

Les 10 pilotes de F1 les plus bankable : 10. Sergio Perez (Force India) - DBI Score 63.41


L’agence Repucom évalue huit critères que sont la notoriété, la sympathie, l’intérêt, la tendance, l’influence, la confiance, le sponsoring et l’aspiration. Le pilote qui obtient la note d’ensemble la plus élevée est donc le plus bankable. Fernando Alonso, en l’occurrence qui devance, comme en 2014, son ex-coéquipier Ferrari, Felipe Massa. Le Brésilien, même s’il n’est pas Ayrton Senna est une idole pour beaucoup en son pays au point qu’il accentue d’ailleurs cette année, son avance sur le troisième, Sebastian Vettel. L’Allemand reste sur le podium mais sa saison 2014 ayant été contrastée (avec de fait, moins de présence dans les médias), son indice DBI est en baisse de 87,97 à 85,49 en 2015.

Un mot enfin de Romain Grosjean, le seul Français à s’aligner au championnat du monde de F1 2015 : le pilote Lotus est dans le Top 10 avec un indice DBI à 66,56 mais il souffre clairement d’un déficit de notoriété si l’on le compare à nos voisins Nico Rosberg et Sebastian Vettel en Allemagne, Lewis Hamilton et Jenson Button au Royaume-Uni ou de Fernando Alonso en Espagne.

A noter enfin la présence de Max Verstappen dans ce Top 10 sans qu’il n’ait encore jamais disputé un seul Grand-Prix officiel. Mais le pilote néerlandais, outre qu’il est le fils de Jos Verstappen (plus d’une centaine de GP de F1 disputés) va devenir ce dimanche) 17 ans, le plus jeune pilote de l’histoire au départ d’une course de officielle de F1. Ceci expliquant la popularité si forte de celui que le grand-public va bientôt découvrir mais qui serait, selon les spécialistes, un authentique espoir de la discipline. Affaire à suivre. Mais avant cela, prenez le temps de consulter le Top 10 des pilotes de F1 2015 les plus bankable (sans Kimi Raikkonen car la Finlande n’entre pas dans le domaine d’étude de Repucom), dans la galerie d’images ci-dessus.

Les Top 10 de la rédaction de Sportune en vidéo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.