F1: 50M€ pour aider les petites équipes ?

Posté le 2 avril 2012 par

x0

Bernie Ecclestone F1 - @Iconsport

Bernie Ecclestone F1 - @Iconsport

Solidarité. Le mot va revenir à l’avenir en Formule 1 entre les grandes et les petites équipes. Alors que Bernie Ecclestone avait annoncé, il y a 15 jours, qu’il avait conclu avec Red Bull, Ferrari et McLaren, une entente autour des futurs Accords Concordes, il semblerait bien que, selon les informations du blog Tomorrownewsf1.com, l’objectif est d’éviter deux niveaux de compétitivité pour l’avenir. Aujourd’hui, selon le BusinessBookGP 2012 (sortie le 25 Avril) seulement quatre équipes cumulent plus de 150 millions d’euros de budget annuels. Une situation qui interpelle le paddock, car beaucoup d’équipes ont des problèmes économiques pour l’avenir. Une mauvaise perspective pour une introduction en bourse d’ici 2014. C’est pourquoi, dans ses négociations, Ecclestone propose l’élaboration d’un fond de soutien pour les petites équipes indépendantes.

Le projet de la F1 viser à taxer les gros pour donner au petit

Jeudi, à Paris, une réunion du groupe de travail de contrôle des coûts, arbitrée par la FIA, a eu lieu et un chiffre a été annoncé : 50 millions d’euros, cumulé par l’établissement d’une sorte de taxe de 10% sur le sponsoring de ses quatre grosses équipes, ces dernières ayant les plus gros partenaires. En compensation de cette solidarité, Ecclestone accorderait des primes et avantages.

Une solution déjà évoquée en 2003

La solution n’est, en tout cas, pas nouvelle. Souvenir, en 2003. Les équipes Jordan GP et Minardi avaient déjà disposé d’un fond de solidarité des équipes, sous l’impulsion du même Bernie Ecclestone. A l’époque, ne souhaitant pas perdre une nouvelle équipe, après Prost et Arrows, l’argentier de la Formule 1 avait mis en place un fond entre les équipes, au profit de l’équipe irlandaise et italienne. Chacune avait alors obtenu l’équivalent de 4,5 millions d’euros. Cet argent était en fait, les droits TV de l’équipe Arrows pour 2003, qui devaient être répartis entre les 10 équipes à part égale. Ils ont été finalement rétrocédés aux deux petits poucets du paddock. Notons qu’au départ, Ecclestone avait obtenu l’accord des grosses équipes (McLaren, Ferrari, BMW-Williams, Renault, Toyota, Jaguar et BAR-Honda) pour créer un fond. En vain à l’époque.

Qui bénéficiera du fond de soutiens ?

Pour 2013, les bénéficiaires de ce fond spécifique seront probablement l’équipe Sahara Force India, Sauber, Marussia et Hispania Racing Team. Voir Caterham. Soit environ 4 ou 5 équipes pour environ 10/12 millions chacune, par année durant la prochaine période des Accords Concordes qui expireront en 2020…

Dans le garage de Fernando Alonso, on trouve... une Ferrari FF dernier modèle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.