F1: Ces milliardaires qui financent la formule 1 !

Posté le 20 janvier 2012 par

x0

Dietrich Mateschitz, le patron de Red Bull avec Sebastian Vettel @Iconsport

Dietrich Mateschitz, le patron de Red Bull avec Sebastian Vettel @Iconspor

Lorsque l’on regarde le cumul des budgets des douze équipes de F1 en 2011, le total offre un chiffre de 1,280 milliards d’euros, selon le BusinessBookGP 2011. Impressionnant. Pourtant, depuis quelques années, ce sport est assisté financièrement dans des proportions importantes. Auparavant, une équipe était privée et survivait grâce à l’apport de sponsors extérieurs. Toute la démarche consistait à séduire un commanditaire, pour qu’il offre le plus possible et assure l’avenir du team. Mais, à la manière du monde du football, une génération de milliardaires a bouleversé, ces dernières années, l’ordre des choses. Désormais, une entreprise propriété d’un homme, sponsorise l’équipe détenue par le même homme.

Ces milliardaires qui ont bouleversé le business de la F1

De plus, depuis 2008, les équipes touchent plus d’argent des droits commerciaux de la F1. Le ratio de 50%, soit environ 500 millions d’euros, sont répartis auprès de 10 équipes sur 12 (suivant la définition des Accords Concordes), ce qui permet à une équipe comme Red Bull Racing de toucher en 2012 environ 75 millions d’euros de droits, soit l’équivalent du budget total de l’équipe Sauber F1 Team en 2011 !

Red Bull et ses 105M€ en F1…

Par le passé les constructeurs subventionnaient largement leurs équipes, mais ici nous parlons de holdings financières qui financent une équipe de Formule 1. C’est pourquoi Mercedes-Benz et ses 50 millions de subvention envers son team F1 ne sont pas comptabiliser. La proportion de la subvention en 2011 s’élève à 672 millions d’euros, soit 52.5% des revenus totaux des équipes. Dans ces 672 millions d’euros, 489,5 millions proviennent des droits commerciaux de la Formule 1, le reste des holdings milliardaires, soit… 182.5 millions d’euros tout de même. Red Bull représente 105 millions d’euros de ce total avec ses deux équipes Red Bull Racing et Scuderia Toro Rosso.

Suivez la chronique F1 Business de Marc Limacher

Suivez Marc Limacher sur Twitter: @Tomorrownewsf1

Les voitures personnelles des pilotes de F1 : Fernando Alonso, Jeep Wrangler Rubicon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.