F1: Comment les équipes négocient les prochains moteurs turbo 2014…

Posté le 20 mars 2013 par

x0

Team Lotus

Team Lotus

L’année prochaine, la majorité des équipes de F1 vont avoir un problème économique à régler. En effet, alors que les budgets sont loin d’afficher une croissance spectaculaire, le prix des blocs moteurs passera de 8/10 millions d’euros actuellement à 20 millions par an, forçant ainsi les constructeurs et les teams à préparer des plans de financement. Si Ferrari et Mercedes AMG F1 ne seront pas vraiment concernés par l’établissement d’un plan de financement de leur bloc moteur, ce n’est pas vraiment le cas du reste du plateau. Bien au contraire. Si Red Bull Racing a signé un accord avec Renault Sport, pour être l’équipe officielle du constructeur tricolore jusqu’en 2016, l’actuel deal prévoit que l’équipe autrichienne bénéficie d’une réduction de 50% sur le prix des moteurs, soit actuellement 4/5 millions d’euros et à l’avenir 10 millions d’euros. Une récente rumeur indiquait que le constructeur Infiniti financerait cette différence de prix, alors que Renault souhaite être mis en avant de manière plus efficace.

McLaren est dans une situation paradoxale. Mercedes-Benz fournit les moteurs V8 gratuitement jusqu’en 2013, mais ensuite l’équipe de Woking devrait payer ses moteurs jusqu’en 2015. Une situation qui n’est guère satisfaisante. Ainsi, il est entendu que le départ de Lewis Hamilton chez Mercedes AMG entretient une clause d’aide financière pour le salaire de Jenson Button et une réduction sur le prix du futur moteur, afin d’équilibrer les comptes avant l’arrivée de Honda comme fournisseur moteur.

Force India avait discuté avec Ferrari pour que l’axe Jules Bianchi-Ferrari-Force India bénéficie d’un apport à la fois d’argent et d’un moteur italien en 2014. Mercedes-Benz a réagi en offrant une réduction de 25% sur le prix de ses V8 actuels avec l’embauche d’Adrian Sutil. Il est aussi entendu que Force India aurait demandé un devis au constructeur allemand, en cas d’embauche d’un second pilote allemand dans son équipe l’an prochain, afin d’obtenir une réduction de 50% du prix moteur.

Sauber chercherait un sponsor pour financer pour 2014 et 2015 ses futurs moteurs Ferrari, comme elle l’avait fait entre 1997 et 2005. Les autres équipes n’ont pas encore dévoilé leur plan de financement pour l’an prochain, mais cela ne saurait tarder, surtout que nous ne savons pas encore qui équipera quoi d’ici 12 mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.