F1 – Ferrari dit non à Kubica… pour l’instant !

Posté le 11 janvier 2012 par

x0

Robert Kubica

Robert Kubica

Les rumeurs entre l’écurie de F1 Ferrari et Robert Kubica sont relancés par le patron de l’équipe italienne, Stefano Domenicali. Ce dernier précise ce mercredi qu’il n’a aucune intention de tester dans un proche avenir le pilote polonais dans une monoplace rouge. « Robert est un grand pilote, mais il a une blessure très grave et travaille encore pour mener une vie normale. Nous devons juste attendre. Ces blessures ont besoin de temps pour guérir. Ensuite, nous verrons plus tard. Actuellement, il n’existe pas de plans pour permettre à Kubica de faire un test », explique Domenicali.

Qui aura le 2e volant de Ferrari en F1 en 2012 ?

Une déclaration qui signifie que l’ombre de Robert Kubica n’est toujours pas chassée. Le second volant de Ferrari, occupé par Felipe Massa, est largement convoité pour 2013. Le pilote brésilien, présent dans les rangs de Maranello depuis 2006, doit démontrer que son accident de 2009 n’affecte pas sa compétitivité. Inconstant en 2010, il n’aura mené que quelques tours du fameux Grand Prix d’Allemagne (controversé), mais depuis ? Plus rien. Transparent en 2011, principalement à cause de son incapacité à maitriser les gommes Pirelli, Massa est mis sous pression pour ne pas se manquer pour 2012. Sinon…

La prochaine F1 de Ferrari sera présentée le 3 février

Dans l’immédiat, Kubica travaille sa rééducation activement. Daniele Morelli, son agen,t s’amuse dans le cirque médiatique à faire parler de son client et précise que le Polonais ne participera pas à des essais en début de saison 2012. Un fait que beaucoup savaient déjà. Ferrari se concentre désormais sur sa prochaine monoplace 2012 qui sera présentée le 3 Février prochain.

Suivez la chronique F1 Business de Marc Limacher

Suivez Marc Limacher sur Twitter: @Tomorrownewsf1

Les voitures personnelles des pilotes de F1 : Fernando Alonso, Jeep Wrangler Rubicon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.