F1 – La clause « anti Vettel » qu’Alonso demande à Ferrari

Posté le 4 février 2013 par

x0

Fernando Alonso – @Icon Sport

Depuis plusieurs mois, une rumeur indique que Sébastian Vettel aurait signé un préaccord avec la Scuderia Ferrari afin de venir dans l’équipe italienne à l’horizon 2014, cet accord s’appuyant sur les résultats du duo Vettel – Red Bull pour 2013 avant d’être validé. La rumeur a toutefois permis quelques ajustements contractuels à la fois dans l’équipe autrichienne et chez Ferrari avec Alonso.

Bien qu’ayant signé en Mai 2011 un contrat jusqu’en 2016, Fernando Alonso aura la possibilité de partir dès la fin 2014. Une volonté de sa part, mais aussi un moyen de pression sur la Scuderia Ferrari. Le contrat précédent du double champion du monde espagnol était précisément de 2010/2011/2012 avec une option pour 2013 et 2014. Le nouveau contrat valide les options 2013 et 2014 et ajoute 2015 et 2016 sous la forme d’une option. Luca di Montezemolo souhaite activement prolonger l’aventure avec son pilote et vise un nouvel accord prolongeant Alonso jusqu’en 2018. Mais en réalité, il validera 2015 et 2016. Toutefois, ce nouvel accord disposera d’une clause spécifique. La BBC suggère que le nouveau contrat disposera d’une clause empêchant l’équipe italienne de signer Vettel, tant qu’Alonso est sous contrat. Les conditions sont dont données, ce qui explique que Luca di Montezemolo a finalement indiqué lors de la présentation de la nouvelle Ferrari F138 que Sébastian Vettel était un bon profil pour remplacer Alonso à long terme.

Mercedes AMG F1 ayant signé avec Lewis Hamilton pour 2013/2014, avec option 2015 et 2016, Red Bull évalue les possibilités et souhaite renouveler le contrat de son triple champion du monde allemand au-delà de 2014, quitte à reformuler un nouveau contrat. Aujourd’hui Vettel touche un salaire de 12 millions d’euros pour 2013 et touchera 16 millions en 2014. En Octobre 2011, l’équipe autrichienne avait fait une proposition à son pilote d’une prolongation jusqu’en 2016 contre un salaire approchant les 30 millions d’euros. Vettel l’avait refusé à l’époque. Elle pourrait être réactivée, car le team manager Christian Horner a été prolongé jusqu’en 2017, la semaine dernière et il existe des discussions avec Adrian Newey et le staff technique. Ce qui pourrait influencer Vettel à continuer, d’autant que le pilote apprécie de courir pour cette équipe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.