F1: Le chiffre d’affaire grimpera de 9,2% par an jusqu’en 2016

Posté le 30 mai 2012 par

x0

Bernie Ecclestone F1 - @Iconsport

Bernie Ecclestone F1 - @Iconsport

Selon la banque suisse UBS les revenus de la F1 progresseront en moyenne de 9,2% par année jusqu’en 2016, à partir de 2011. Selon un rapport daté du 21 mai, l’Union des Banques Suisses (qui est aussi sponsor principal de la F1), indique que le chiffre d’affaire de la discipline pourrait atteindre les 1.9 milliards d’euros (2.37 milliards de dollars) en 2016. Le rapport indique que le bénéfice avant impôts progressera lui de 7.6% par année sur la même période.

La F1 gagne plus grâce à la pub !

Cette augmentation  ne serait pas basée sur les mêmes résultats que lors de la précédente croissance. En effet, les droits TV et les redevances circuits ne seront pas les principaux vecteurs de croissance pour la Formule 1 pour les cinq prochaines années. Selon le rapport d’UBS c’est une augmentation significative de la publicité sur les circuits et le sponsoring direct de la Formule 1 qui seront en lumière.

Et pourtant, la F1 a encore des efforts à faire…

En 2007, CVC Capital avait absorbé la société AllSport Management pour 350 millions de dollars. Cette dernière réalise environ 350 millions d’euros de chiffre d’affaires pour l’année 2011. Dans ce domaine la Formule 1 rattrape son retard par rapport à d’autre discipline, mais reste en retrait. Songez que la FIFA fait facturer pour 5 ou 6 partenaires seulement la modique somme de 100 millions d’euros, soit un revenu sponsoring pour la Coupe du Monde de 600 millions d’euros minium. Il n’est pas impossible que la Formule 1 tende vers le même principe que la FIFA à terme pour maximiser son impact publicitaire et sponsoring à terme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.