F1: Le triste bilan économique de LRGP en 2011…

Posté le 31 décembre 2011 par

x0

Eric Boullier fait le bilan médiatique de la saison 2011 de l’équipe Lotus Renault GP. L’an prochain un nouveau départ s’annonce prometteur avec le duo Kimi Raikkonen et Romain Grosjean, mais cette saison a été très difficile pour le team basé à Enstone. « Le changement de nom qui a échoué à cause de la procédure judicaire entre Lotus Group et Tony Fernandes (propriétaire de Team Lotus), le retrait de Renault, les rumeurs sur les finances, le manque de capacité à payer à cause d’une pénurie de budget et le difficile avenir de l’entreprise…produit tous les effets négatifs pour l’ensemble de l’équipe. » lance Eric Boullier sur Autosport.

Il est vrai que cette année, l’équipe, ex-Renault F1 Team a subi les assauts d’une certaine presse anglo-saxonne puissante. Héritage du malheureux épisode du crash du GP de Singapour 2008 qui a été puni en 2009 par la chute de personnages clés de l’équipe, ainsi qu’un exode massif de sponsors extrêmement importants pour les finances de l’équipe. L’équipe a été vendue en Décembre 2009 avec une dette très importante qu’il a fallu combler. Un prêt de 40 millions d’euros souscrit auprès d’une banque estonienne et de Renault SA a ajouté de la dette à la dette. Mais c’était la seule solution de survie à l’époque.

Les rumeurs (toutes infondées) sur le manque de capacité à payer son moteur Renault et une pénurie de budget qui a empêché le développement de la R31 en 2011 a fini de plomber l’année de Lotus Renault. Une saisons faite d’austérité et de sacrifice. Un pari a été fait sur la machine de l’année 2011, dans l’espoir d’un faible développement. Echec sur la piste, mais le plan de Genii Capital d’investissement sur des outils de conception et surtout de développement pour l’avenir a été respecté malgré tout. Investissement qui n’avait pas été consenti par le constructeur Français à l’époque et qui a provoqué la situation de cette année.

L’affaire des noms Lotus a été une affaire principalement d’égo qui a été conclu par une défaite en rase campagne de Tony Fernandes qui a contourné les accords initiaux avec Lotus Group, puis avec le nom de Team Lotus pour obtenir de la valeur a son équipe. En vain, l’an prochain son team se nommera Caterham et LRGP sera simplement Lotus F1 Team.

Suivez la chronique F1 Business de Marc Limacher

Suivez Marc Limacher sur Twitter: @Tomorrownewsf1

Les voitures personnelles des pilotes de F1 : Fernando Alonso, Jeep Wrangler Rubicon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.