F1: Voici l’équipe qui a plus de déficit que de budget…

Posté le 13 décembre 2011 par

x0

La Marussia Virgin Racing

La Marussia Virgin Racing

Le paddock de la F1 est une grande vitrine du business automobile. Mais dans ce grand univers économique, il y en a qui s’en sortent mieux que d’autres. Niveau rentabilité, l’équipe Marussia Virgin fait définitivement partie des cancres de la classe.  Le Team a publié ses comptes a publié ses comptes établis sur les 14 premiers mois d’exercice. Et ils sont catastrophiques. Jugez plutôt…

En F1, Marussia c’est 35M€ de budget et… 41M€ de déficit

Sous la menace du registre du commerce de Londres, Compagnie Houses, pour ne pas avoir rendu ses comptes dans les temps et sous la menace de pénalité et même d’une plainte en justice, les comptes de la Holding de tête dirigeant l’équipe anglaise, Manor HoldCo ont donc été publié. Ils sont désastreux. Clôturant ses comptes le 31 Décembre 2010, les pertes avant impôts se sont élevées à 41,3 millions d’euros ! Pour une équipe disposant d’un budget d’environ 35 millions d’euros l’an dernier, la gestion est véritablement catastrophique et justifie l’émergence de la marque de voiture de sport Marussia Motors dans le capital du team. Cette énorme perte se justifie par des investissements forts peu judicieux.

Ils ont investi 21M€ dans un simulateur !

Environ 21 millions d’euros ont été investi dans un simulateur de calcul de dynamique des fluides (CFD), sorte de soufflerie par ordinateur, au détriment d’une soufflerie plus classique. La société, sous-traitante de la conception de la voiture, Wirth Reseach demandait environ 12 millions d’euros pour la première monoplace, en plus des investissements dans le simulateur. Au total l’équipe a en fait dépensé en 2010 un total d’environ 73 millions d’euros. Pour combler la perte importante, l’équipe doit financer son opération via un prêt bancaire consenti par son partenaire et actionnaire la Lloyds Bank. Au total 40,8 millions d’euros ont été souscrits et seulement 2,9 millions d’euros ont été honorés à ce jour. Toutefois, l’arrivée de Marussia Motors a permis de réduire cette importante dette et un plan de répartition de cette dernière sur trois ans semble avoir été décidé.

Suivez la chronique F1 Business de Marc Limacher

Suivez Marc Limacher sur Twitter: @Tomorrownewsf1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.