F1: Williams F1 Team perd gros en sponsoring

3 janvier 2012 à 12:48 par Marc Limacher

0

Rubens Barrichello (Williams) @Icon Sport

L’équipe Williams F1 Team ne disposera plus du terme AT&T dans son nom à compter de 2012. L’opérateur télécom américain n’est en effet plus le sponsor titre du team anglais, après cinq années de partenariat. Signé en 2007, ce partenariat de type naming partiel rapportait 50 millions de dollars sur une période de 5 ans à l’équipe Williams. AT&T était visible avant le nom de Williams et sur quelques emplacements sur les monoplaces anglaises. Ce matin, sur la page facebook, ainsi que sur le site internet de l’équipe, le terme AT&T a été supprimé. Toutefois, la marque est toujours sponsors.

AT&T reste sponsor mais n’apparaît plus sur les Williams F1 Team

Depuis quelques temps Williams et le géant américain discutaient pour une prolongation de contrat. L’équipe anglaise souhaitait une prolongation de trois années et demandait environ 15 millions d’euros à son partenaire américain. L’argument principal étant que les récentes signatures avec Renault Sport et d’un nouveau staff technique devaient permettre de revenir au premier plan.

L’écurie anglaise cherche de nouveaux sponsors

En échange de cela, AT&T proposait une prolongation de deux années pour 3,5 millions d’euros par année, soit 50% de l’investissement actuel. Williams ne pouvant pas se permettre d’abandonner un partenaire aussi important, malgré une grosse réduction de budget, en ses temps de crise économique. En effet, il est plus coûteux de démarcher un sponsor aujourd’hui que de prolonger à la baisse un partenaire existant. La fidélisation est donc un acte important. Williams F1 Team attend dans les prochains jours un accord avec la Qatar National Bank (QNB). Un partenariat lui aussi revu à la baisse depuis les premières discussions en plein projet de faire revenir Kimi Raikkonen en Formule 1. Il semblerait que la QNB dispose de 17 millions d’euros par année de sponsoring pour l’équipe anglaise.

Les voitures personnelles des pilotes de F1 : Fernando Alonso, Jeep Wrangler Rubicon





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Retour en haut de page ↑