F1: En 2012, le sponsoring est en berne

Posté le 6 février 2012 par

x0

Fernando Alonso et Felippe Massa présentent la nouvelle Ferrari 2012 @Icon Sport


A Enstone hier, les sourires étaient de rigueurs et les ambitions réelles. Après les présentations des McLaren (qui perd 35 millions d’euros de sponsor en 2012), Ferrari avec un design controversé et la prolongation du sponsoring de Banco Santander jusqu’en 2017 en échange de 30 millions d’euros par année (soit 20 millions de moins qu’aujourd’hui), l’équipe Lotus F1 Team était fier d’annonce que le groupe anglais de biens de consommation, Unilever entrait dans sa galaxie de sponsors.

Rexona et Clear font leur entrée en F1 sur la Lotus de Kimi Raikonnen

Pour 2012 et 2013, les marques Rexona et Clear anti pelliculaire seront visible sur les E20 et prochaine E21 que pilotera le champion du monde finlandais, Kimi Raikkonen. Un apport important de 10 à 12 millions d’euros par année, permettant au team de combler les départs des sponsors de Vitaly Petrov (10 millions d’euros) et de Bruno Senna (10 millions d’euros obtenu dans le courant de la saison 2011). Lotus F1 team stabilise ainsi son budget marketing autour de 50 à 60 millions d’euros.

Williams perd son sponsor principal

Il faut dire que l’année 2012 marque la fin de certain contrat de sponsoring long terme. L’équipe Williams, qui présentera demain sa FW34 a perdu son commandite principal depuis 2008 avec l’opérateur téléphonique américain AT&T. Tandis que l’équipe Sauber qui a présenté sa C31 ce matin, est assez pauvre en matière de nouvel apport. Privilégiant son concept de « Sauber Club One » permettant d’obtenir des sponsors relativement importants sans que ses derniers soient visibles. Ce concept a permis d’obtenir presque 10 millions d’euros de contrat depuis 2011. Intéressant donc.

Red Bull, l’exemple contraire à la règle…

Seule équipe à augmenter ses revenus de sponsoring : Red Bull Racing. La RB8 sera présentée à 14h00 aujourd’hui à Jerez et verra une plus large exposition de Casio, Infiniti, Total et d’autres. Championne du monde oblige, elle augmentera de 20 millions d’euros ses revenus de commandite, alors que l’implication de Red Bull baissera d’équivalente en 2012. Dans un même registre, le pétrolier principal de l’équipe Mercedes AMG, Petronas, met la pression sur l’équipe allemande pour que Michael Schumacher et Nico Rosberg obtiennent des résultats en 2012. L’apport du pétrolier national malaisien représente 70% des revenus marketing de l’équipe et une baisse de 50 à 60 % de cet apport est déjà envisagée, si les résultats de 2012 sont du même niveau que ceux de 2010 et 2011. Ambiance.

Les voitures personnelles des pilotes de F1 : Fernando Alonso, Jeep Wrangler Rubicon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.