Raikkonen: Les dessous de son transfert chez Lotus…

Posté le 2 décembre 2011 par

x0

Kimi Raikkonen

Kimi Raikkonen

Le lendemain de son annonce chez Lotus, Kimi Raikkonen a confirmé avoir bien été en discussion avec l’équipe Williams pour un retour. Une petite chronologie qu’explique son agent Steve Robertson. « Nous avons parlé pendant plusieurs semaines, mais nous n’avons pas pu nous entendre sur certaines choses » explique Robertson, confirmant aussi que les discussions avec Williams ont été réelle avant que le contact avec Lotus Renault GP ne se mette en place : « Juste avant le Grand Prix d’Abu Dhabi, nous avons ensuite mené des entretiens avec Eric Boullier. » Voici les détails des pourparlers…

Raikkonen, d’abord des négociations avec Williams F1

Début septembre, Raikkonen visite l’usine anglaise de Williams F1. Une première approche qui marque le début des négociations qui vont durer environ 6 semaines. Toutefois, quinze jours avant le Grand Prix d’Abu Dhabi, le 13 Novembre, coup d’arrêt dans les discussions. Plusieurs raisons à cela : le salaire, la durée du contrat, l’implication du pilote, les stocks options demandés. Le Board de Williams prend conscience que l’affaire est complexe, qu’il faut être plus réaliste et viser des pilotes plus modestes.

L’agent de Raikkonen et sa stratégie des rumeurs…

Pour entretenir la médiatisation et la pression aussi, Steve Robertson applique alors sa méthode des rumeurs dans les médias allemands. Le chiffre de 30 millions d’euros de salaire provient de cette stratégie. Puis, en marge du Grand Prix d’Abu Dhabi, Eric Boullier, team principal de Lotus Renault GP montre son portable en conférence de presse avec le numéro de Steve Robertson. Personne ne le prend toutefois au sérieux. Pour cause. 12 mois auparavant, le même Boullier avait tenté de faire revenir le pilote finlandais de sa retraite. Mais les complications contractuelles qui liaient alors le champion du monde 2007 à la Scuderia Ferrari ne pouvaient permettre un retour.

Finalement il n’aura fallu que trois semaines pour conclure l’affaire avec Raikkonen. Steve Robertson précise que ce choix a été réfléchi : « c’était la meilleure option pour un retour, car Kimi voulait revenir en Formule 1 et que les places qu’ils restaient n’étaient pas très compétitives. »

A lire aussi: Raikkonen, le pilote qui rapporte 25M€ à Lotus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.