Zapping Sportune : le meilleur des déclas du sport business de la semaine, Ribery, Rama Yade, Guazzini, Branson…

Posté le 22 décembre 2009 par

x0

Second volet de notre zapping Sportune des meilleures déclarations de la semaine. Ce mardi, on revient sur l’ailier tricolore, Franck Ribéry, qui a promis de ne pas faire de sa carrière une question d’argent, on reparle du milliardaire anglais Richard Branson à la tête d’une nouvelle équipe de F1 et surtout, nous faisons la promesse de manger notre chapeau (où plutôt notre copie) si l’équipe de France de foot, accède à la requête de Rama Yade.

FOOTBALL

« Domenech les a lui-même qualifiées d’hallucinantes ou d’ahurissantes (ses primes, ndlr), je ne sais plus. C’est vrai qu’en période de crise comme celle que nous connaissons aujourd’hui, il est important de faire preuve de responsabilité. C’est pour cela que je leur ai fait cette proposition de reverser les bénéfices de la Coupe du monde qu’ils toucheront, aux sports amateurs, au lieu de les garder. J’espère qu’ils l’accepteront. » Rama Yade, secrétaire d’Etat aux sports, sur RTL.

rama-yade-sport-business

Voilà une idée pétrie de bons sentiments… et de naïveté. A l’entendre, Rama Yade aurait donc demandé à l’encadrement de l’équipe de France d’offrir toutes ses primes du Mondial 2010 au football amateur. Et comme nous, à Sportune, avons aussi le sens de la dérision moi, Cresus Tensile, m’engage, comme ce journaliste américain l’avait fait avec le basketteur Joachim Noah, à faire un « print » de cet article et le manger si nos Bleus accèdent à la demande de la secrétaire d’Etat aux sports.

« L’argent n’est pas un élément déterminant dans ma réflexion », Franck Ribery au quotidien Bild

Interrogé par la rédaction du quotidien allemand Bild, Franck Ribery a juré que l’argent n’aura aucun poids dans sa décision de partir ou de rester au Bayern Munich. L’ailier tricolore a même tenté de laisser planer le doute sur une possible reconduction de contrat avec le Bayern. Mais ses propos donnés en amont dans le même Bild – « Le Bayern n’a pas le calibre » – en disent long sur l’état d’esprit du Français.

« Les négociations ont duré 30 secondes. Et à aucun moment nous n’avons parlé d’argent. J’ai juste dit à Iya Mohammed, président de la Fédération camerounaise de football et à Michel Zoah, ministre des Sports et de l’Education physique, que je souhaitais continuer dans les mêmes conditions avec les Lions indomptables. » Paul Le Guen, sélectionneur national du Cameroun.

Il n’aura donc fallu que trente secondes selon ses dires, à l’ancien coach du PSG pour parapher un nouveau contrat avec la sélection du Cameroun. A 650 000 euros par an l’engagement (mieux que Raymond Domenech), on comprend que Le Guen n’ait pas hésité très longtemps.

FORMULE 1

« L’argent ne fait pas tout. Nous voulons prouver qu’avec de bons ingénieurs, de bons pilotes et de bons liens avec le public, on peut réussir. Depuis quatre décennies, Virgin a financé et soutenu d’incroyables ingénieurs qui ont repoussé les limites techniques que les hommes connaissaient. » Charles Branson, propriétaire de la nouvelle écurie F1, Virgin Racing

richard-branson-sport-business

Avec 45 millions d’euros de budget, l’écurie Virgin Racing du milliardaire anglais Richard Branson sera la moins fortunée du plateau de la F1, la saison prochaine. L’ambition du self-made man britannique, 236e fortune mondiale selon le magazine économique Forbes : réussir à titiller la hiérarchie en réduisant les coups à leur minimum. A Sportune, on ne peut que saluer l’initiative.

« C’est une décision difficile sur un dossier où on a eu beaucoup d’aller-retours et beaucoup d’hésitations. On a eu de la chance de ne pas recevoir de réponse négative (de la direction du groupe, NDLR) comme d’autres constructeurs », Jean-François Caubet, directeur général de Renault F1.

Les temps sont particulièrement dur pour le constructeur français qui a long hésité avant de renouveler son engagement en Formule 1. Accusant une perte nette de 2,7 milliards d’euros au premier semestre 2009, Renault n’a plus les moyens de financer les 200 millions d’euros de budget pour la saison. Pour poursuivre l’expérience en F1, le constructeur s’est donc associé à Genii Capital, une société luxembourgeoise spécialisée dans les nouvelles technologies.

RUGBY

« Cette suspension pose une nouvelle fois la question de la dissociation des peines. Julien Dupuy est salarié du club et une instance vous dit qu’il ne fera pas son travail pendant six mois. Que ceux qui sanctionnent prennent en charge le salaire du joueur. », Max Guazzini, président du Stade Français.

Max Guazzini s’inquiète pour sa trésorerie et pour cause ! En infligeant une sanction de six mois de suspension à Julien Dupuy, l’European Rugby Cup (ERC) a eu la main très lourde avec le joueur mais aussi le club du Stade Français car selon son président, c’est six mois de salaire qui s’envolent. Le pire est aussi à craindre pour le club francilien car le pilier David Attoub doit aussi répondre devant l’ERC, du même chef d’accusation que Julien Dupuy : « une fourchette » dans les yeux d’un joueur de l’Ulster.

Cresus Tensile

Le lien pour aller plus loin :
Comment un photo contestée met en danger la trésorerie du Stade Français de Guazzini

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.