Foot transfert: Dépenses, recettes, le bilan de la Ligue 1 sur le mercato

Posté le 2 septembre 2014 par

x0

L'énorme sensation de ce mercato sera finalement venue du PSG et de David Luiz. - @Facebook

L’énorme sensation de ce mercato sera finalement venue du PSG et de David Luiz. – @Facebook

Les saisons précédentes nous avaient mal habitué. A tout le moins en ce qui concerne le PSG et l’AS Monaco. Oui, mais voilà, le fair-play financier est entré en vigueur, et avec lui les belles certitudes des deux locomotives du foot français. Car Paris, après avoir très rapidement bouclé le transfert de David Luiz, avant même le début du Mondial, puis le prêt de Serge Aurier, n’a plus bougé par la suite. Seul, le vrai-faux départ d’Adrien Rabiot a tenu un peu en haleine les fans parisiens, sur la fin du marché des transferts.

Et que dire de l’AS Monaco au centre ce mardi, de toutes les questions. La saison dernière James Rodriguez et Falcao signaient en grandes pompes. Un an plus tard ils sont partis chercher fortune ailleurs. La faute au fair-play financier autant qu’à des joueurs en quêtes de nouveaux horizons assure la direction du club. Le fait est que pour la première fois sous l’ère Rybolovlev, Monaco a bouclé le mercato en étant bénéficiaire.

Si même les plus riches ont freiné leurs achats, que pouvait-on attendre de plus du reste de la Ligue 1 ? A priori pas grand-chose. Du moins aucune folie, à part l’OM qui a massivement investi mais les départs de Valbuena (au Dynamo Moscou pour 7M€), de Mendes (à El Jaish), de Jordan Ayew (4M€ à Lorient) et de Morgan Amalfitano (à West Ham pour 1M€) ont partiellement compensé les pertes.

Cet été, les vingt clubs de Ligue 1 ont dépensé plus de 134 millions sur le marché des transferts mais vendu presque deux fois plus (plus de 218M€). Un changement des plus significatifs qui tranche avec deux saisons précédentes bien moins portées sur l’économie. Sachant que sur la même période, nos voisins anglais ont lâché plus d’un milliard d’euros pour la moitié en ventes, ce n’est pas très rassurant pour un football français sportivement en proie au doute sous la menace de plus en plus forte, de la Russie à l’indice UEFA.

Découvrez, en page suivante, le bilan de la Ligue 1 sur le marché des transferts 2014-2015

Club Total dépenses Total recettes Balance commerciale
SC Bastia 100.000€ 2.000.000€ + 1.900.000€
Girondins de Bordeaux 3.500.000€ 4.900.000€ + 1.400.000€
SM Caen 800.000€ 0€ – 800.000€

Voir le tableau complet en page 2

Le bilan de la Ligue 1 sur le marché des transferts 2014-2015

Pages: 1 2Suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.