France – Irlande rugby: Le report peut coûter cher !

Posté le 12 février 2012 par

x0

France - Irlande ede rugby annulé - @Iconsport

France - Irlande de rugby annulé - @Iconsport

Le match France – Irlande de rugby du tournoi des 6 Nations 2012, samedi au Stade de France, a été annulé quelques minutes avant le coup d’envoi supposé de la rencontre en raison du froid et d’un terrain gelé. Résultat: les 78 000 spectateurs présents dans l’enceinte du SDF n’ont pas eu droit à une seule minute de match. Une véritable frustration pour les fans de rugby, alors qu’on ne connaît toujours pas la date à laquelle est fixée le match reporté. Quelle conséquence financière peut avoir ce report pour les différents acteurs de l’ovalie ? On fait le point…

Pour le SDF et la FFR, le report de France – Irlande de rugby, c’est un manque à gagner dans les produits dérivés…

L’Equipe explique ce dimanche que le match de rugby France-Italie de la semaine dernière avait, par exemple, représenté 1,5 million d’euros de bénéfices, dont 300 000 euros de recettes pour la seule FFR. En fait, une telle rencontre au SDF est organisé par le consortium du Stade de France. Le journal précise que c’est donc ce fameux Consortium, qui prend en charge le coût de la manifestation et partage ensuite avec l’ensemble des acteurs. Sur le (non) match France – Irlande de rugby du tournoi des 6 Nations 2012 de samedi soir, concrètement, il y aura donc un gros manque à gagner au niveau des produits dérivés (difficile de vendre des sandwiches et des boissons à la mi-temps d’un match qui n’a pas lieu…). Les billets à rembourser aux spectateurs qui ne pourront pas se rendre au prochain France-Irlande sont, en revanche, pris en charge par l’assurance. Les pertes sont donc limitées, de ce côté là.

France – Irlande de rugby, c’est 130 000 euros de frais pour France TV

Toujours selon L’Equipe, le report de France – Irlande de rugby coûte environ 130 000 euros à France Télévision, diffuseur du match, en terme de « frais de production engagés ». Pas de quoi fâcher Daniel Bilalian, le patron des sports du groupe, qui avait pourtant proposé lui-même aux organisateurs d’avancer le match à 15 heures. « Je me rend bien compte de la difficulté de changer d’horaire. Ici, on n’a pas affaire à un public local. C’est une compétition internationale avec des gens qui viennent de loin. »

Les supporters irlandais sont les plus à plaindre avec l’annulation de France – Irlande

Les spectateurs, c’est justement pour eux que le coût semble le plus dur à encaisser et surtout côté irlandais. Comme le dit Daniel Bilalian, certains avaient réservé leur week-end depuis près d’un an pour se rendre en France, achetant leur billet d’avion et leur hôtel à l’avance. Tout cela, pour rentrer outre-manche, sans avoir vu une minute de rugby… Les spectateurs ne sont pas sûr de pouvoir se faire rembourser les billets de la rencontre. Pour ce qui est des frais de déplacement et de logement, ce sera encore plus compliqué. On peut donc comprendre la frustration et le témoignage de certains fans irlandais… « Avec l’hôtel, les vols et la prise en charge de la nounou qu’on a pris pour garder les enfants à la maison, cela nous a coûté 1000 euros », peste un certain Mark Kelly, habitant de Dublin interrogé par l’AFP et venu fêter la Saint-Valentin avec sa femme à Paris pour l’occasion.

Ceara et sa superbe Porsche blanc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.