JO 2016 – Tinder cartonne dans le village olympique !

Posté le 13 août 2016 par

x0

Entre les matchs des JO 2016 de Rio, ça "matche" sur Tinder ! - @DR

Entre les matchs des JO 2016 de Rio, ça « matche » sur Tinder ! – @DR

Trois semaines de compétitions, surtout pour les premiers arrivés à Rio : c’est long. Pour occuper le temps, aux JO 2016 au Brésil, il y a ceux qui s’entraînent et révisent leurs gammes, ceux qui profitent du cadre local pour se mettre un peu au vert et d’autres… qui draguent ! On s’en doutait dès le départ quand a été communiqué le chiffre du nombre de préservatifs distribués au village olympique : 45.000 environs.

Les 10 sportifs les mieux payés des JO 2016 : 10. Paul George (Basket) - 24,1M$

Le nombre de matchs sur Tinder a explosé au village olympique

Mais c’est encore plus vrai grâce aux données de l’application de rencontres, Tinder : sur le premier week-end de compétition, le nombre de « matchs » à Rio et plus spécialement dans l’environnement du village olympique, fréquenté le week-end dernier, par près de 10.000 athlètes a augmenté de 129% ! Il existe même, sur Instagram, un compte s’amusant à partager, les profils de tous les sportifs grillés sur la célèbre application californienne. Pour le moment, aucun français ne s’y trouve.

Pas de Français grillé sur l’appli de rencontre. Mais certains hésitent et assument

Cela ne veut toutefois pas dire qu’ils n’y sont pas. Témoin l’entretien du spécialiste français du 800m, Pierre-Ambroise Bosse, à Sport365. Naturel et toujours réjouissant dans son propos, le jeune homme de 24 ans assume quand il dit : « Je ne vais pas vous le cacher, un mec comme moi, à tout moment, je peux activer Tinder. Je me le suis dit pourtant : « Tu n’es pas un animal, tu es une personne normale. » Notre DTN sait très bien que nous sommes des animaux, on peut partir à droite, à gauche à tout moment. »

Des milliers d’athlètes de tous pays, concentrés aux mêmes JO 2016 de Rio

Que Pierre-Ambroise et les autres sportifs français n’hésitent pas une seule seconde si ça peut le mener sur le podium olympique. Le risque quand même est de voir des athlètes se perdre à d’autres préoccupations que celles pour lesquelles il s’est venues. C’est Rio, c’est chaud et des milliers de sportifs souvent jeunes sont concentrés sur un même pré carré. Ça ne peut forcément que déraper !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.