Kimi Raikkonen et les champions qui refusent un retour chaotique

Posté le 15 janvier 2013 par

x0

Kimi Raikkonen - @Iconsport

Kimi Raikkonen – @Iconsport

Fin 2011, l’équipe Williams a tenté de faire revenir Kimi Raikkonen, avant que ce dernier ne signe chez Lotus F1 Team et réalise une saison 2012 marquée par une victoire lors du Grand Prix d’Abu Dhabi. Adam Parr, l’ancien directeur de l’équipe Williams, indique que le champion du monde 2007 n’est pas venu courir pour l’équipe anglaise principalement à cause de la compétitivité des machines. Avec ce choix, Raikkonen s’est inscrit dans une logique de champions du monde qui refusent un retour qui pourrait être chaotique.

L’exemple du retour parfait en Formule 1 moderne revient à l’autrichien Niki Lauda qui après 2 années d’absence est revenu en 1982 chez McLaren. En 1985, le triple champion du monde a reçu une offre de 6 millions de dollars de la part de l’équipe Brabham, alors propriété de Bernie Ecclestone, mais le manque de compétitivité du team et sa propre motivation l’a poussé à refuser l’offre. Au contraire d’Alan Jones qui avait Arrows, puis avec FORCE en 1984 est revenu contre un beau chèque de 2 millions de dollars, mais 15 kg de plus. Une catastrophe.

Alain Prost en 1992 visait un volant Ligier (avec une participation financière dans l’équipe française), avant de signer pour Williams et tenter de revenir chez Ferrari et McLaren en 1996. En vain. L’équipe italienne lui proposait d’être l’équipier de Michael Schumacher, tandis que McLaren n’était pas compétitive. En 1996, Eddie Jordan propose à Nigel Mansell un volant. Le champion du monde 1992 fait un essai sur le circuit de Silverstone, mais n’ira pas plus loin à 44 ans.

Damon Hill a été tenté de revenir en 2001 avec Sauber, avant de revenir en arrière. Mika Hakkinen, après son départ fin 2001 a été tenté de revenir par deux fois. La dernière étant en 2008 avec Toro Rosso, sous la demande de Gerhard Berger. Avant que l’Autrichien ne préfère finalement Sébastien Bourdais.  Jacques Villeneuve a été aussi proche de l’équipe italienne de Red Bull à la même époque.

Michael Schumacher a été une grande source de rumeurs de retour. Il avait été question d’un retour chez BMW, Ferrari, McLaren,  mais aussi avec sa propre équipe (avec Ross Brawn comme patron) entre 2007 et 2009, avant de finalement revenir chez Mercedes AMG pendant trois saisons entre 2010 et 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.