La marque PSG: L’oeil d’un analyste financier…

Posté le 4 octobre 2012 par

x0

Parc des Princes - @Iconsport

Parc des Princes du PSG – @Iconsport

Il y a quelques mois, pour la première fois, le PSG est apparu dans le Top 50 Brand Finance Football. Il s’agit d’un classement international qui hiérarchise les clubs de football selon la puissance financière estimée de leur marque. Certes, Paris était alors encore loin des premières places, classé à la 38e position européenne. Il se trouvait alors loin du leader français, l’OM, le classement prenant en en compte les revenus des clubs sur plusieurs saisons, leurs affluences et leurs parcours européens, entre autres critères. Mais avec les nouveaux investissements du club, on s’attend à une fort hausse, bien sûr, de la marque PSG dans les années à venir. Jusqu’où exactement ? Sportune a posé la question à Matt Hannagan, sports valuation analyst, chez Brand Finance…

L’importance de la Ligue des Champions…

« Quand nous évaluons la valeur d’une marque, nous regardons, entres autres choses, les revenus du club et la force de la marque, détaille Matt Hannagan. La croissance de la marque PSG dans les prochaines années sera ainsi largement dépendante des résultats du club en Ligue des Champions car les revenus seront boostés par les droits TV et les redistributions liées à la compétition. » Voici ainsi 3 critères surlequels la marque PSG doit encore progresser…

Les 3 principaux critères sur lesquels la marque PSG doit progresser…

Les revenus
Avec son exposition, le marché de la Ligue 1 n’est pas assez important pour que le PSG puisse développer sa marque en se cantonnant à des résultats nationaux. Plus encore qu’un club anglais comme Manchester City, qui évolue déjà dans un championnat qui génère de forts revenus, le PSG est donc obligé de briller sur la scène européenne pour grandir et générrr de plus gros revenus: « Malgré le potentiel financier du club, les dépenses seules n’augmentent pas la valeur de la marque PSG, explique Matt Hannagan. La valeur d’une marque est liée à ses recettes. Et ce n’est pas parce qu’un club peut dépenser plus, qu’il va forcément gagner plus. Néanmoins, les investissements du PSG ont déjà payé avec la qualification en Ligue des Champions. Et devraient payer encore plus à l’avenir pour continuer à faire grossir la marque ».

L’histoire
En 2012, la valeur de la marque PSG par Brand Finance était donnée à 64M$, soit très loin des 853M$ (!) de Manchester United, grand leader de la hiérarchie. Si le PSG devrait vite réussir à grimper, rattraper les mastodontes de tête sera une autre affaire… « Une grande partie de la puissance d’une marque est liée à son histoire et à la qualité du jeu qu’elle produit. L’histoire ne peut pas être achetée, tout comme les équipes. Construire une équipe qui gagne et à laquelle, ensuite, les consommateurs vont vouloir s’associer n’est pas si facile. Même si le PSG a , semble-t-il, tous les bons ingrédients pour y arriver. »

La notoriété
A la différence des grands clubs anglais, un problème du PSG est lié au fait qu’il ne peut pas s’appuyer sur son championnat nationale pour s’offrir une exposition mondiale, selon l’analyste: « Il n’y a pas assez de gens qui regardent le football en France et pas assez d’étrangers qui regardent le football français. Cela va poser un problème à un club comme Paris car aucune performance nationale n’arrivera à vraiment générer le buzz à l’étranger. Pour les autres pays, être le meilleur club français ne signifie pas grand chose. Paris sera jugé sur ce qu’il parvient à réaliser en Europe. » Pour les revenus, comme pour l’histoire, comme pour l’exposition médiatique, l’avenir du PSG s’écrit décidément en Ligue des Champions…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.