Le PSG a un caillou dans sa chaussure Nike. Il s’appelle Manchester City…

Posté le 2 décembre 2016 par

x0

Le PSG négocie une revalorisation de son contrat avec Nike. Seulement Manchester City, aussi...

Le PSG négocie une revalorisation de son contrat avec Nike. Seulement Manchester City, aussi…

A la course économique, le Paris Saint Germain tente de définir les nouveaux contours de sa relation avec l’équipementier Nike. Un objectif rendu plus compliqué, que la marque américaine a un autre dossier sur la table : celui de Manchester City.


L'hallucinante collection de voitures du boss… par Sportune

La direction qatari souhaiterait, selon les informations conjointes de RMC et de L’Equipe, obtenir au minimum 40 à 50 millions d’euros de l’équipementier à la virgule, soit le double de l’accord signé en 2014 (à échéance l’année 2022). Cela hisserait, sur le papier, le PSG au même niveau que ses grands rivaux européens, bien que la direction parisienne prenne plutôt Chelsea (qui vient de signer avec Nike) comme référence. Mais du côté de la marque, il semblerait que ce ne soit pas la même vision qui s’engage.

L’aspect commercial de la Premier League supérieur à l’image du PSG

La Premiere League est la principale compétition de football sur le continent européen. Sa mondialisation la place à un niveau sportif et économique sans précédent. La Liga espagnole, tractée par le duo Real Madrid et FC Barcelone permet de rivaliser, mais semble bien seule et fragile sur le continent. Pour les dirigeants de Nike, le championnat Français est au même niveau que le Calcio italien. Ce qui explique que les chiffres entre le contrat du PSG et l’Inter Milan soient proches.

De plus, Paris tient à conserver ses droits sur les produits dérivés, ce que d’autres comme Chelsea ont accepté de céder, dans le contrat à 70 millions d’euros par an. Le PSG cherche à s’émanciper autant que possible de l’argent du qatar, il tient donc à garder la main mise, sur ses sources de revenus.

Manchester City fait de l’ombre aux plans du Paris SG

Ajoutés à la récente prolongation (record) du contrat avec le FC Barcelone, tous ces éléments compliquent le dossier. Mais il en est un tout aussi, sinon plus important : le club de Manchester City.

Candidate au titre de Premier League anglaise, City ne dispose que de 15 millions d’euros par an, de Nike, alors que sa notoriété à pris un nouveau tournant depuis 2012 et la réorientation économique du club. L’arrivée de Pep Guardiola cet été est l’apothéose de cette stratégie. Les dirigeants d’Abu Dhabi souhaitent obtenir 75 millions d’euros de Nike. Les discussions sont âpres, mais le club a des arguments : l’équipement de tous ses clubs (New York, Melbourne, Yokohama, le prochain en Chine etc…), ce qui pourrait même faire gonfler la somme, à près de 100 millions par année.

Si le PSG a augmenté sa notoriété depuis deux saisons, il lui reste encore du chemin à parcourir avant de revendiquer auprès d’un partenaire équipementier, un contrat aussi puissant que ce qui se négocient aujourd’hui dans la planète football. A moins qu’Adidas, Puma ou Under Armour n’entrent en jeu…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.