Les maillots mythiques des équipes du Tour de France

Posté le 19 juillet 2016 par

x2

Greg Lemond a marqué durablement l'histoire du Tour de France. Son maillot Z, aussi. - @DR

Greg Lemond a marqué durablement l’histoire du Tour de France. Son maillot Z, aussi. – @DR

Le Tour de France 2016 bat actuellement son plein, dans la dernière ligne droite pour les 180 coureurs environ, qui sont toujours en lice. Sur les bords des routes, il y a toujours autant de monde, mais l’événement on le sait, est très populaire. Et pour les marques qui forment les équipes, certaines restent plus longtemps que d’autres, dans les souvenirs de ceux qui suivent le vélo, au moins une fois tous les étés.

Les maillots mythiques des équipes du Tour de France

Image 1 parmi 11

BANESTO. L'équipe espagnole où sévissait notamment l'illustre Miguel Indurain, quintuple vainqueur du Tour de France, de 1991 à 1995.

Z, Banesto, Motorola… Des équipes qui sont restées dans les mémoires

Pour ma part, c’était la « Z », au début des années 90, car c’était tout à la fois une équipe cycliste et l’endroit où ma mère m’emmenait, m’habiller. Et porter les couleurs de Greg Lemond, pour un bambin plein d’admiration pour les sportifs, c’était trop la classe ! Parmi les équipes incontournables, en remontant jusqu’aux années 70, on a pensé au team Bic de Jacques Anquetil et de Luis Ocaña et au Peugeot de Eddie Merckx ou Bernard Thévenet. A la Banesto aussi, de l’élégant espagnol Miguel Indurain, quintuple vainqueur du Tour de France. Ou à la Motorola qui a lancé les débuts d’un certain Lance Armstrong.

Avant ce Tour de France 2016, de nombreux maillots ont forgé la légende de la Grande Boucle

On trouve aussi, dans la galerie des maillots mythiques des équipes du Tour de France à découvrir ci-dessus, la Kelme, l’équipementier sportif espagnol étant l’une des marques à l’existence la plus longue dans le cyclisme professionnel : 26 ans continus jusqu’au retrait du groupe, en 2006. Il y a aussi la Festina, tristement popularisé par les scandales de dopage, la Saeco que l’Italien Mario Cipollini a fait gagner sur toutes les grands Tours et en de très nombreuses occasions. Et plein d’autres maillots que l’on vous laisse découvrir, en images ci-dessus.

Fans de vélo, tentez de vivre une expérience unique sur le Tour de France 2016

2 réflexions au sujet de « Les maillots mythiques des équipes du Tour de France »

  1. Bobov

    1.le Banesto est douteux avec ce drapeau anglais, c’est surement celui de Jeremy Hunt champion de Grande Bretagne.

    2. l’affaire Festina c’est 1998 et non 1999

    3. ONCE etait rose sur le tour !

    Voilou !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.