L’évolution de la valeur marchande d’Hatem Ben Arfa sur le marché des transferts

Posté le 25 avril 2016 par

x0

Une saison à l'OGC Nice a suffi à valoriser considérablement Hatem Ben Arfa. - @OGCN

Une saison à l’OGC Nice a suffi à valoriser considérablement Hatem Ben Arfa. – @OGCN

Cet été, en toute logique même si son club espère le contraire, Hatem Ben Arfa devrait partir de l’OGC Nice. A 29 ans, c’est la première fois que l’enfant terrible du foot français va quitter un club par la grande porte avec l’assentiment de tous et le sentiment du devoir pleinement accompli. En une saison sous la houlette de Claude Puel il a au moins partiellement gommé l’image de joueur, certes génial, mais avant tout ingérable.


C'est lui le joueur le plus rapide de l… par Sportune

Hatem Ben Arfa a joué son avenir à quitte ou double en signant à l’OGC Nice

Après huit mois d’inactivité en 2015 et un retour en Ligue 1 à Nice, Hatem Ben Arfa a joué à quitte double son avenir : soit il se perdait totalement, soit il se relançait complètement. Avant qu’il ne revienne en France, sa valeur marchande était en chute libre. Cette saison 2014-2015 elle est de nouveau en progrès, estimée par la plateforme spécialisée Transfermarkt à 10 millions d’euros. C’est moins qu’en 2012 et 2013, au meilleur de sa carrière, en Premier League, à Newcastle.

Sa valeur marchande est presque remontée aussi haut qu’en 2012

Hatem Ben Arfa était alors estimé à 13,5 millions d’euros, sachant que les Magpies l’avaient payé 7 millions d’euros, en 2010, à l’Olympique de Marseille. A Nice Ben Arfa vaut à lui seul, un sixième de tout l’effectif professionnel. Problème pour l’OGCN : son contrat s’achèvera en juin prochain. Le stratège azuréen est donc libre de négocier ailleurs mais il ne fera rien, avant de savoir à quelle place son équipe va finir. Et surtout s’il sera retenu dans la liste des Bleus de Didier Deschamps à l’Euro 2016, en France.

Libre sur le marché des transferts

Car alors, son prix vaudra-t-il bien plus que sa valeur marchande du moment. Mais surtout retrouvera-t-il la surface médiatique et sportive qu’il n’aurait certainement jamais dû perdre.

A lire aussi

En images, les futurs maillots 2016-2017 que l’on connait déjà

Comment différencier sa Lamborghini, quand tous les footballeurs ont la même ?


La Lamborghini jaune poussin de Dimitri Payet par Sportune

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.