Ligue des Champions 2015: Plus que du football, du business

Posté le 13 mai 2015 par

x0

Le site voyage GoEuro s'est penché sur le business que génère la Ligue des champions 2015 pour les villes qui accueillent des matchs de la compétition. - @DR

Le site voyage GoEuro s’est penché sur le business que génère la Ligue des champions 2015 pour les villes qui accueillent des matchs de la compétition. – @DR

Après les petits malin qui négocient des noms de domaines internet une petite fortune. voici d’autres gros malins pour qui le foot va rapporter gros. En effet, quand on pense à certains grands championnats de football, on se dit que ceux qui touchent le plus d’argent sont les sponsors, les joueurs ou les club mais les villes organisatrices sont plutôt laissées pour compte, comme c’était le cas au Brésil. Et bien, détrompez-vous, le cas de l’Europe et de sa Ligue des champions 2015 est bien différent !

En effet, le site de voyage GoEuro, a constaté des pics d’augmentation de réservation de billets sur sa plate-forme vers des destinations où ont lieu des matchs importants de la Ligue des Champions. Ce championnat européen occupe une très grande place dans le coeur de tous les supporters et ces derniers sont prêt à payer le prix fort pour voir leur club ou joueur préféré sur le terrain. Les supporters arrivent donc en masse pour encourager leurs équipes et en attendant les matchs ou après une victoire, ils font profiter la restauration et les hôteliers sur place. Les chiffres de cette étude sont sidérant, en effet, la Ligue des Champions engendrerait jusqu’à 237 millions d’euros par le seul biais du tourisme. Les calculs ont été fait en se basant sur le prix d’une chambre d’hôtel, de la nourriture et boissons consommées sur place et ne comprennent même pas le prix du billet pour assister aux matchs. C’est donc une véritable fortune que dépensent les 778 700 supporters qui se déplacent chaque années pour les 215 matchs.

La Ligue des champions 2015 profitent au club autant qu’aux villes qui accueillent l’événement

Si certaines villes vont profiter de ce tourisme sportif, comme c’est le cas de la ville de Berlin choisie pour accueillir la finale qui devrait rapporter plus de 36 millions d’euros à la capitale allemande, d’autres y perdent énormément. Au fil des victoires et défaites des différents clubs européens, certaines villes ont ainsi pu voir deux équipes nationales s’affronter dans leur pays d’origine, le cas du match Réal Madrid et Atletico Madrid par exemple, un manque à gagner de près 1,8 millions d’euros. Le fait que le Bayern Munich n’ira pas en finale est peut-être un mal pour un bien finalement, il ne reste plus qu’à espérer que la finale ne sera pas complètement espagnole, auquel cas, il faudra sans doute réviser les prévisions de revenus pour la capitale allemande.

Il est vrai qu’entre les déplacements, les souvenirs, les maillots et autres dépenses lorsque les supporters voyagent pour soutenir leurs joueurs, un match entraîne de nombreuses sources de revenus d’argent d’un point de vue touristique ! On savait déjà que l’honneur de tout un pays était en jeu lorsqu’il s’agissait de football, mais aurait-on penser qu’autant d’argent était véritablement en jeu pour les économies locales ? Bien sûr les clubs empochent également énormément d’argent, comme vous pouvez le lire ici. Rendez-vous le 6 juin 2015 pour découvrir qui sera le grand vainqueur du championnat.

Tous les Top 10 de la rédaction de Sportune en vidéo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.