Losc: Voici leur montre à 15000 euros, la Redlosc…

Posté le 17 octobre 2011 par

x0

Redlosc, la montre Hublot du Losc

Redlosc, la montre Hublot du Losc

Le Losc a, depuis deux saisons, pris la mauvaise habitude de ne pas être dans les temps en début de championnat. Après un départ poussif en Août 2010, le Losc se retrouvait cette année encore 14ème au classement après deux journées… C’est peut-être pour remédier à ces retards gênants, que le président Michel Seydoux a décidé d’accepter un partenariat avec la marque de haute horlogerie : Hublot. Cette société fondée en 1980 a été l’une des premières à utiliser le caoutchouc pour ses bracelets. Basée en Suisse, à Genève, la société a été racheté en 2008 par le leader mondial du luxe LVMH.

La Big Bang Redlosc, la montre à 15 000€

Du luxe il en est justemen question entre le Losc et Hublot. Suite au doublé coupe-championnat réalisé la saison dernière, la société d’horlogerie en partenariat avec la maison de joaillerie Lepage a confectionné une montre exceptionnelle aux couleurs du club lillois : la Big Bang Redlosc! Cette montre présentée dans un boitier céramique a été éditée à seulement 25 exemplaires et coûte la modique somme de 15 000 euros pièce ! Particularité du modèle : un chronographe de quarante-cinq minutes, le temps d’une mi-temps. «Dommage qu’il n’y ait pas les trois minutes agaçantes ajoutées par l’arbitre!» a commenté Michel Seydoux.

Le Losc sur les pas de Manchester United 

Honneur et fierté sont les mots qui sont ressorties à plusieurs reprises de la bouche des dirigeants du Losc. Un honneur de porter une montre qui symbolise « autrement que par des coupes le doublé de 2011 » toujours selon le président. Une fierté de suivre les traces d’un club comme Manchester United qui avait signé lui aussi un contrat avec la société Hublot en fin d’année 2008. À l’époque, les chiffres donnés dans la presse faisait état d’un engagement de trois ans moyennant 1,5 millions d’euros par an. Si les chiffres du partenariat établi avec le Losc n’ont pas été dévoilés, on se doute qu’ils n’atteignant tout de même pas la somme négocié avec les Red Devils.

A lire: Les principaux partenaires horlogers des clubs de foot – notre dossier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.