McLaren F1: Objectif Bourse en 2016/2017

Posté le 14 décembre 2014 par

x0

Ron Dennis

Ron Dennis s’active à introduire McLaren en bourse en 2016-2017. – @Facebook

Depuis de longs mois, les actionnaires de l’équipe McLaren F1 se livrent une guerre sourde. Ron Dennis, propriétaire de 25% et actionnaire depuis 34 ans, souhaite en effet passer à l’offensive et introduire d’ici 2016/2017 son groupe en Bourse. Un procédé qui n’est pas sans rappeler celui de la famille Glazer au club de foot de Manchester United.

A lire aussi :
Le plan de conquête à 2 milliards de Mercedes-Benz

Les allusions de Ron Dennis sur Manchester United ont d’ailleurs été nombreuses durant la saison 2014. Des indices sur ses ambitions pour son groupe. En reprenant 50% des parts de la Mumtalakat Holding pour 320 millions d’euros environ, Dennis garantit la présence du groupe TAG à hauteur de 25% jusqu’à l’introduction en bourse prévue selon ses estimations en 2016/2017. Une opération gagnant/gagnant offrant une plus importante cohérence pour le groupe McLaren.

McLaren, une société évaluée à 1 milliard en 2017

Actuellement McLaren Racing et McLaren Automotive sont des entreprises séparées n’ayant qu’un seul lien : Ron Dennis. En 2011, l’ancien mécanicien de l’équipe Brabham avait indiqué son ambition à l’agence Reuters. Cette dernière avait estimé que le groupe aurait une valeur d’1 milliard d’euros en 2017.

L’achat des parts du group Mumtalakat Holding par Dennis s’est réalisé par endettement. Selon le principe de la famille Glazer avec Manchester United, une partie de la dette est assurée par la société elle-même, l’autre par l’homme. L’introduction en bourse est ainsi la seule solution pour à la fois se désendetter et satisfaire le groupe TAG qui souhaite lui, se désengager.

Un capital qui a beaucoup évolué

Cette solution de compromis est l’épilogue d’une longue marche du capital de McLaren. Ron Dennis est entré dans le capital de McLaren en 1980 à la demande de la marque Marlboro qui souhaitait relancer l’équipe championne du monde des constructeurs 1974 qui avait alors permis à Emerson Fittipaldi et James Hunt de remporter le titre mondial pilote en 1974 et 1976. Mais à la fin des années 70 l’équipe est devenue économiquement puissante, mais sportivement épuisée. En 1983, Ron Dennis laisse entrer le groupe TAG à hauteur de 60% (la société financera aussi le moteur turbo Porsche). En 1999, Mercedes-Benz prend 40% et la valeur de l’équipe augmente. Sous l’égide de TAG, d’une simple équipe de course, l’ensemble devient un petit groupe. Avec la marque allemande, elle passe à la vitesse supérieure et se transforme en sous-traitant. En 2005, Ron Dennis et Mansour Ojjeh (TAG) vendent 50% de leur part à la société Mumtalakat Holding. Pour préparer l’avenir.

En 2010, Mercedes-Benz quitte le capital (ayant racheté l’équipe BrawnGP). Mumtalakat Holding passe à 50% du capital, Ron Dennis 25% et TAG 25% également. C’était jusqu’à présent le capital. Mais depuis le début du mois de décembre, Ron Dennis dispose de 75% du capital et TAG de 25%.

Voici, en images, le nouveau bus de l'AS Rome

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.