Moto GP 2015: Le modèle Red Bull inspire sa concurrence

Posté le 5 août 2015 par

x0

Discret mais acteur quand même de la saison de Moto GP 2015 chez Honda, Red Bull voit sa concurrence le contrarier sur son propre terrain. - @Facebook

Discret mais acteur quand même de la saison de Moto GP 2015 chez Honda, Red Bull voit sa concurrence le contrarier sur son propre terrain. – @Facebook

Il y a un an, Honda Racing Team de MotoGP signait un contrat de sponsoring avec Red Bull de deux saisons, la marque autrichienne devenant à cette occasion un partenaire secondaire, mais important du premier constructeur mondial dans sa lutte contre Yamaha. Cet accord vient pourtant de loin…

9 Avril 2005, l’ancien pilote autrichien de Formule 1, Gerhard Berger escorte le patron de Red Bull, Dietrich Materchitz depuis l’aéroport de Jerez pour rencontrer Carlo Fiorani, le patron des opérations de Honda en MotoGP. L’hiver précédent, le taureau rouge avait fait l’acquisition des cendres de l’ancienne équipe Jaguar F1 et souhaitait changer de moteur pour la saison 2006. Trois pistes s’ouvraient alors : Renault, Ferrari et Honda. L’entretien avec la marque nippone s’annonça complexe. Quelques jours auparavant, Materchitz avait eu une longue conversation avec Shoichi Tanaka, l’ex-président de Honda Racing Developpement et Tashuhiro Wada, son successeur. L’objectif de l’autrichien était d’obtenir le moteur V8 Honda pour son équipe F1 en 2006. Le duo Wada-Tanaka semblait séduit par l’idée, mais fixa une condition : Red Bull devait financer l’écurie Honda HRT de Moto GP. Materchitz comprit alors le cadre du rendez-vous, mais ne sembla pas enthousiaste à l’idée de payer 40 millions de dollars par année, pour un moteur gratuit en F1. L’affaire échoua finalement.

Dix ans plus tard, les deux parties se retrouvent pour un partenariat plus classique. Réponse fut ainsi donnée au trio Yamaha/Monster/Valentino Rossi qui depuis le retour du champion italien dans la structure nippone fait des étincelles. Pour l’histoire, Yamaha n’ayant pas les moyens de payer Rossi, c’est Monster (une marque de boissons concurrente à Red Bull) qui s’en charge via divers bonus. Avec un sponsoring principal de Movistar estimé à 10 millions d’euros par année, l’ensemble du sponsoring du rival d’HRT est de d’environ 25 millions d’euros.

HRT avec le renouvellement de son sponsor historique Repsol jusqu’en 2019 pour 12 millions d’euros a obtenu de Red Bull un sponsoring équivalent ou presque, sans que la visibilité ne soit importante, l’essentiel étant de miser sur le duo Marquez-Pedrosa. L’accord n’est que de deux saisons (avec une option pour deux nouvelles), il expire la saison prochaine, mais il n’est pas impossible, en fonction des résultats, qu’une prolongation soit signée.

Red Bull auparavant leader sur le marché se retrouve en forte concurrence depuis quelques temps. Chacun de ses adversaires utilisant une partie de la culture de la marque autrichienne pour en produire une interprétation et maximiser sa visibilité. La politique multi sport de la marque autrichienne fait face à une politique ciblée de ses concurrents. Monster est un petit partenaire de Mercedes AMG en Formule 1 et un partenaire majeur de Yamaha en MotoGP. Tandis que la boisson énergisante indienne, Flight a fait une proposition de 80 millions d’euros par année durant trois ans pour être sur le maillot du FC Barcelone et débuter sa campagne de promotion en Europe et plus largement en Europe.

Tous les Top 10 de la rédaction de Sportune en vidéo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.