OL Transfert: De la nécessité pour Lyon de vendre Lloris

Posté le 28 août 2012 par

x0

Le joueur de l'OL, Hugo Lloris - @Icon Sport

Hugo Lloris | @IconSport

L’OL a besoin de vendre et il ne lui reste que six jours de mercato. Cet été, le club rhodanien comptait fortement dégraisser pour couvrir quelques déficits puis ensuite recruter moins cher à l’achat et au niveau du futur salaire des éventuels renforts. Sauf qu’actuellement, les ventes du club ne supposent que 11,5 millions d’euros de rentrées (Cissokho, Källström, Belfodil) en indemnités de transfert, plus leurs salaires, que l’OL a quelque peu réinvesti à hauteur de 2,75M€ (Bisevac). Du coup, Lyon s’est laissé séduire par Tottenham qui courtise Hugo Lloris depuis plusieurs semaines. Focus sur tous les chiffres de l’opération.

OL: vendre Lloris pour combler le déficit d’OL Groupe

Le bilan de l’exercice 2011/2012 d’OL Groupe n’est pas flatteur – selon le club, il est en recul de 9,3 millions d’euros, dû principalement à une diminution de la billetterie et surtout à l’absence de grosses ventes. Quoi de mieux donc pour Lyon que de vendre le joueur à plus forte valeur marchande de son effectif, Hugo Lloris. Jusqu’il y a peu, l’entité lyonnaise clamait ne pas vouloir discuter à moins de 20 millions d’euros (il reste trois ans de contrat au portier) pour une éventuelle négociation. Mais la donne a changé.

Une opération autour de 15M€

« On sait qu’il y a un bon de sortie pour Hugo qui avait annoncé, il y a quelques temps, qu’il était très intéressé par Tottenham. La barre minimum est à 15 millions d’euros ». C’est Jean-Michel Aulas – himself – qui annonce le nouveau chiffre sur les ondes de RMC. Par ailleurs, selon L’Equipe, ces 15 millions d’euros comprennent également les bonus, ce serait donc la somme maximum que pourrait tirer l’OL d’un transfert de Lloris à Tottenham. Ici, pour 2 ou 3 millions d’euros de différence, Lyon ne devrait pas faire la fine bouche, car la cession de l’international français permettrait d’immédiatement couvrir  le déficit d’OL Groupe et même de récupérer quelques liquidités.

Lloris, dernier juge

Tottenham, de son côté, connait certainement la situation du club rhodanien et devrait tirer les ficelles dans cette affaire. L’écurie londonienne vient d’empocher 30 millions d’euros pour la vente de Luka Modric au Real Madrid mais n’a jamais modifié son offre initiale pour Lloris (15M€). Pour son information, le portier des Bleus est rémunéré à hauteur de 4,5M€ brut par saison. D’ailleurs, dans l’histoire, le dernier mot reviendra évidemment à Lloris : « On a eu pas mal de contacts dans le weekend avec Daniel Levy (président de Tottenham). J’en ai informé Hugo. Maintenant la décision lui appartient. » 

Ecrit par @Marcelo6Martins

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.