OM – L’évolution des revenus du club phocéen ces dix dernières années

Posté le 22 octobre 2017 par

x0

Pour se concrétiser, le projet « OM Champion » passera par une nécessaire augmentation des revenus. Notamment issus du sponsoring. – @Sportune

Afin de « rêver plus grand », pour reprendre le slogan d’un club rival, il faut d’abord oeuvrer à augmenter ses revenus. C’est encore plus vrai depuis la mise en place du fair-play financier, qui vise à l’équilibre entre les recettes et les dépenses. A l’Olympique de Marseille, ces revenus sont fluctuants, dépendant pour beaucoup et c’est normal, des résultats de l’équipe fanion. A ce jour, on ne connait pas encore le bilan des premiers mois de Frank McCourt à la tête du club. Les derniers comptes officiellement partagés par la Ligue de football professionnel sont ceux de l’exercice 2015-2016. Mais il est clair que pour envisager le « Champions project » pour ce qu’il est, une augmentation des ressources sera nécessaire.

La signature d’un sponsor maillot et d’un nouvel équipementier sont de nature à augmenter les recettes de l’OM

La nouvelle direction s’y emploie, en signant notamment de nouveaux partenaires comme Oranger, que les joueurs affichent sur les maillots. Ou comme Puma qui prendra, dès la fin de l’exercice, la suite de l’équipementier adidas. Augmenter les recettes pour l’OM de Frank McCourt, cela signifie générer plus d’argent que les 151,396 millions d’euros, de l’exercice 2010-2011, le meilleur enregistré ces dix dernières années.

Avec l’Orange Vélodrome et sa base de fans, l’Olympique de Marseille a des ressources

Pour les clubs de football, les revenus dépendent de quatre secteurs essentiels, indépendamment des indemnités possiblement tirées, des ventes de joueurs : les droits de l’audiovisuel sur lesquels il est compliqué d’agir, les recette de la billetterie, le sponsoring et le reste des produits, dont les subventions. Avec l’Orange Vélodrome, le stade qui offre la plus grande capacité d’exploitation de la Ligue 1, et son public – l’OM est le club qui compte le plus de fans en France mais c’est le PSG qui en possède le plus à l’échelle du globe – les perspectives sont fortes pour la direction phocéenne.

Le Paris SG mis à part, les revenus de l’OM comptent parmi les plus importants de Ligue 1

En moyenne, sur la période observée depuis 2007-2008, les revenus de l’OM avoisine les 126,431 millions d’euros. En Ligue 1, hormis le PSG et ses revenus à plus de 500 millions d’euros, du fait notamment de contrats de sponsoring bien supérieurs à la norme (Nike, Emirates ou l’office de tourisme du Qatar), Marseille se rapproche de la moyenne lyonnaise, à près de 153 millions d’euros sur le dernier exercice déposé. C’est plus que le champion de France monégasque et ça devrait le rester, compte tenu de l’épaisse « fan base » pour suivre les Phocéens. C’est encore là le meilleur atout économique du club, c’est d’ailleurs pour cette raison, pour l’engouement qu’il génère auprès des supporters que Frank McCourt a souhaité racheter le club. En homme d’affaire rompu aux franchises élites du sport américain, il en mesure tout le potentiel.

Le détail des revenus de l’OM depuis la saison 2007-2008

2007-08 = 121,498M€
2008-09 = 127,844M€
2009-10 = 142,511M€
2010-11 = 151,396M€
2011-12 = 137,272M€
2012-13 = 104,906M€
2013-14 = 131,994M€
2014-15 = 109,701M€
2015-16 = 110,760M€

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.