OM, OL, PSG: Qui investit le plus dans la formation ?

Posté le 24 mars 2015 par

x0

Comme Corentin Tolisso, la très grande majorité des joueurs de l'OL, cette saison, ont été formés au club. Ce n'est en rien le fruit du hasard. - @Facebook

Comme Corentin Tolisso, la très grande majorité des joueurs de l’OL, cette saison, ont été formés au club. Ce n’est en rien le fruit du hasard. – @Facebook

Nous en parlions très récemment en pointant les résultats donnés par l’Observatoire du football : sur le terrain de la formation, la France est l’un sinon le pays le plus performant d’Europe. Mais tous les clubs de Ligue 1 n’affichent pas le même rendement. Car tous ne donnent pas les mêmes moyens à l’éclosion de jeunes talents, à commencer par les trois premiers – le PSG, l’OL et l’OM – de l’actuel championnat de France ainsi que le rapporte L’Equipe ce mardi.

Les centres de formations de Ligue 1 les plus rentables : 6. Toulouse FC

Image 1 parmi 6


Joueurs formés vendus depuis 2012 : Etienne Capoue, Daniel Congré, Cheikh M’Bengue, Moussa Sissoko
Sommes générées : 22, 2M€

Il n’y a pas de secret, si l’OL brille par ses jeunes talents (Gonalons, Fekir, Lacazette…) c’est parce que le club des Gones investit 7,5 millions d’euros dans son centre de formation. C’est moins que les 8 millions d’euros du Paris SG sauf que le savoir-faire lyonnais en matière de formation et/ou de détection ne date pas d’hier. Résultat, l’OL compte pas moins de vingt-trois joueurs formés au club dans un effectif professionnel de trente-trois joueurs.

A lire aussi :
OL, 15e club le plus formateur d’Europe, le PSG est 23e

L’OM aussi a pas mal de « minots » dans son équipe saison 2014-2015. Mais comme le souligne L’Equipe, le niveau n’est pas celui de Lyon, conséquence de moyens inférieurs investis par la direction phocéenne dans la formation. L’OM y consacre 5,6 millions d’euros, le fait étant que son équipe réserve évolue en CFA 2 et qu’à la différence des équipes U19 et U17 de l’OL et du PSG qui caracolent régulièrement aux premières places de leurs championnats nationaux, les saisons des jeunes marseillais sont plus chaotiques, parfois même jalonnées de descentes.

Quant au PSG, s’il a produit de très bons joueurs ces dernières années à l’image de Mamadou Sakho ou d’Adrien Rabiot, le club de la capitale veut être plus performant encore, à l’image de ce que peut faire le Barça qu’il affrontera justement en quart de finale de la Ligue des champions. Pour devenir une référence, L’Equipe nous apprend que Paris a augmenté de cinq à vingt-et-un l’effectif de ses scouts chargés de sillonner les terrains de football à la recherche de futurs talents.

Tous les Top 10 de la rédaction de Sportune en vidéo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.