OM – Pourquoi faut-il sérieusement nuancer l’offre de Gérard Lopez ?

Posté le 1 août 2016 par

x3

Mieux vaut ne pas prendre l'offre de rachat de l'OM de Gérard Lopez, au pied de la lettre.

Mieux vaut peut-être pas prendre l’offre de rachat de l’OM de Gérard Lopez, au pied de la lettre.

Vendredi 22 Juillet, deux hommes se sont rencontrés à l’hôtel Mariott Renaissance de Londres. Le premier est avocat l’autre, un homme d’affaires. L’objet de la discussion porte sur le rachat de l’Olympique de Marseille. Mais au-delà des chiffres annoncés dans la presse il y a quelques temps, la réalité est nettement moins reluisante.

Les joueurs qui vendent le plus de maillots à leur nom : 10. Philippe Coutinho (Liverpool)


Fort de sa bonne image d’actionnaire minoritaire de l’équipe de Formule 1 (10%), Renault Sport F1 Team, Gérard Lopez avait formulé, par voix de presse, l’offre suivante pour le rachat de l’Olympique de Marseille : 100 millions d’euros pour la reprise du club et la promesse d’investir 300 millions d’euros. Sauf qu’au bout du compte, l’offre est largement en deçà, selon la logique de l’homme d’affaire.

A son retour de la capitale anglaise, Igor Levin, l’avocat de Margarita Louis-Dreyfus a présenté la proposition de l’homme d’affaire luxembourgeois. Avec des chiffres moins importants qu’il y a quelque semaines : 40 millions d’euros (payé sur 6 ans minimum), plus 80 millions d’euros d’investissements. En contre partie, Lopez souhaite une garantie de passif de 100%, c’est-à-dire que tout les frais et condamnation soient pris en charge par la direction actuelle (pour la première année du moins).

Retour sur le rachat de Lotus F1 Team en 2009

Flashback en décembre 2009, à l’époque où Lotus a vendu son équipe. Genii Capital et Gerard Lopez ont acquit 80% environ du capital, pour 20 millions d’euros. L’argent ne provenait pas directement du fond, mais d’un prêt, via une banque de Lettonie (Snoras Bank, dont le propriétaire est recherché par Interpol aujourd’hui). Mais au final le prêt a doublé (40 millions d’euros), en se transformant en ligne de crédit que, par la suite, plusieurs sociétés (Lotus Cars, Proton etc…) ont tenté d’éponger avec pour garantie l’usine et la soufflerie basé en Angleterre.  Dix-huit mois plus tard, le solde du capital était payé, à raison de 19,5 millions d’euros versés en trois fois à Renault (2012,2013 et 2014). La dernière saison, les 8,5 millions du contrat ont été transformés en un accord avec le constructeur français, pour augmenter sa visibilité médiatique sur les Lotus de l’époque.


Ronaldinho, la police et un enfant dans cette… par Sportune

Tout cela pour conclure qu’il n’est pas étonnant que l’offre de rachat du club par Gérard Lopez s’étale sur plusieurs années (entre 6 et 10 ans) et que sa capacité d’investissement ne soit pas aussi importante qu’annoncée. Mais Margarita Louis-Dreyfus dispose d’une deuxième offre sérieuse du fond d’investissement américain, Guggenhiem Partners, sur la base d’un rachat du club à 80 millions d’euros et d’un investissement de 120 millions d’euros.

3 réflexions au sujet de « OM – Pourquoi faut-il sérieusement nuancer l’offre de Gérard Lopez ? »

  1. francois-haugrin

    Margarita à des dettes pleins les tiroirs et ne connait pas le dicton…qui paye ces dettes s’enrichie !.C’est normal que les repreneurs ne veuillent pas payer ces erreurs de gestions.La gestion de la mairie de MARSEILLE ce n’est pas mieux , et gaudin essaie de grapiller sur la location du stade pour ce refaire la cerise et en plus il vise sa réelection. Franchement ..le climat est malsain ! , si la bonne mère ne fait pas un miracle , on va descendre en deuxième division !.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.