OM – Pourquoi Genii Capital et Gerard Lopez visent le rachat du club ?

Posté le 13 juillet 2016 par

x0

Parmi les repreneurs cités du côté de l'OM, le projet de Gérard Lopez est des plus sérieux.  - @DR

Parmi les repreneurs cités du côté de l’OM, le projet de Gérard Lopez est des plus sérieux. – @DR

L’homme d’affaire Gérard Lopez (Genii Capital), est en discussion active avec Margarita Louis-Dreyfus pour le rachat de l’Olympique de Marseille.

Déjà propriétaire du club luxembourgeois CS Fola Esch (Lopez est également actionnaire via la société Genii Capital de 10% de Renault F1 Sport (ex Lotus F1 Team). Un projet d’un total de 400 millions d’euros a été déposé : 100 millions d’euros pour la reprise du club et 300 millions pour l’investissement. L’homme d’affaire luxembourgeois a déjà rencontré la mairie de Marseille et s’est étonné du montant du loyer annuel du Vélodrome, depuis sa récente rénovation.


Pogba et les joueurs de la Juventus dans FIFA 17 par Sportune

L’héritage d’un projet vieux de 3 ans

En 2012-2013, Genii Capital (dont Lopez est actionnaire) avait élaboré un projet d’investissements dans le football européen estimé à 500 millions d’euros. Son ambition était de racheter des clubs mais des agences de management ou des centres de formation etc. La première pierre avait été posée avec la candidature du rachat de RC Lens. Lopez avait fait une offre nettement moins importante que Mamadov, qui l’avait finalement emporté.

Quel projet pour l’OM ?

L’investissement de Gerard Lopez dans le sport est assez similaire à celui de son rachat de l’équipe Lotus F1 Team, fin 2009. Il vise à se servir du sport comme d’une plate-forme d’affaires et de mise en relations, afin d’augmenter la valeur de la marque sportive. Lotus était une marque historique et forte qui a permis la création du Genii Capital Business Exchange, 6 mois après la reprise de l’équipe, pour développer le réseau interne de la société luxembourgeoise (levée de fond, invitation sponsor potentiel etc…). Le football étant le sport majeur et l’OM une marque forte, cela permettrait à Genii Capital de dupliquer ses idées entrevues en Formule 1.

Notons que Lotus F1 Team entre 2012 et 2015 était surtout financé par Genii Capital sous la forme de prêts inter-entreprise à hauteur de 45 millions d’euros par année.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.