OM Transfert – Ça coûterait combien de signer Nikola Kalinic (Fiorentina) ?

Posté le 11 août 2017 par

x0

L’OM suivrait l’attaquant croate Nikola Kalinic Mais il n’est pas le seul… – @Twitter

Dans la short-list des attaquants souhaités à l’Olympique de Marseille, son nom y est coché. Pas forcément dans les meilleures places. C’est une piste que le club phocéen n’est pas le seul à suivre, que celle menant à l’attaquant de la Fiorentina, Nikola Kalinic. L’international croate est aussi sur les tablettes du Milan AC, à qui il donnerait d’ailleurs d’ailleurs sa préférence. Cela veut dire qu’il faudrait à l’OM se montrer convaincant, autant sur le projet sportif que financier. Faire venir Nikola Kalinic se négocierait à combien ? Que veut la Fiorentina, en indemnité de transfert ? On décrypte…

La Fiorentina souhaiterait 30M€, plus que la valeur marchande estimée de Nikola Kalinic

D’abord le coût de l’indemnité à verser. La Fiorentina voudrait 30 millions d’euros, pour les deux ans de contrat qu’il reste à son joueur (à l’échéance la saison 2018-2019) et elle est restée sourde, aux offres reçues précédemment. En Angleterre, Sky Sport dit qu’Everton se serait positionné. En Italie, il est fait état d’une offre plus récente à 22 millions d’euros, du Milan AC. Qui est dans la norme de la valeur marchande estimée du joueur de 29 ans : entre 20 et 22 millions d’euros. Du côté de l’Olympique de Marseille, rien n’a été dit et, comprenant la stratégie de l’équipe dirigeante, la surenchère sur un joueur qu’ils n’ont pas en priorité, sera plutôt de nature à refroidir leurs envies.

L’Olympique de Marseille ne rechigne pas à miser sur l’expérience

Question salaire là encore, plus Nikola Kalinic sera courtisé, plus sa cote va monter et ses revenus conséquemment. Il faudra, c’est sûr, compter sur (beaucoup ?) plus de 2 millions d’euros bruts, qu’il gagne peu ou prou de l’autre côté des Alpes. A l’OM, ce serait possiblement pour un contrat de 2 à 3 ans et en échange d’un top salaire du vestiaire. Il aura 30 ans en janvier prochain, il n’est plus un joueur d’avenir. Mais le club phocéen a montré sur son recrutement, qu’il ne craignait pas d’investir sur des joueurs déjà confirmés, notamment pour encadrer les jeunes présents ou à sortir, du centre de formation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.