Prime de Raymond Domenech : un mensonge pour cacher sa honte ? (VIDEO)

Posté le 8 décembre 2009 par

x0

Raymond Domenech ne sait plus quelle excuse inventer pour se discréditer. On se souvient qu’en juin 2008, il avait demandé la main d’Estelle Denis pour justifier le fiasco de l’équipe de France à l’Euro, voilà qu’aujourd’hui, il accuse les médias de mensonge plutôt que d’avouer à la face de tous, le montant de sa prime. Certes, les calculs du bi-hebdomadaire France Football n’étaient pas tout à fait justes. Rectification faite par le quotidien Le Monde, chiffres de la Fédération française à l’appui, ce n’est pas 862.000 euros que le sélectionneur des Bleus a touché pour la qualification au Mondial 2010, mais 826.222 exactement.

« Le chiffre est complètement ahurissant »

Dans un grand élan de franchise faussement dissimulé derrière ses gros sourcils, Raymond Domenech avait pourtant tenté de nous convaincre du contraire, sur le plateau de France Bleu, en novembre dernier (voir la vidéo de cet entretien, ci-dessous). « Le chiffre est complètement ahurissant » avait-il tempêté en expliquant que France Football était tombé « loin du compte. » Et notre sélectionneur de flinguer : « C’est dans la ligne habituelle éditoriale. C’est un pur mensonge. » Mais voilà, ce que Raymond Domenech avait sans doute oublié, à l’époque, c’est que sa fédération avait justement décidé de jouer la transparence sur le sujet des primes, en livrant les détails à la presse.

C’est pour cette raison que Le Monde a eu accès à ces chiffres bien que la FFF, à l’étroit entre sa volonté de tout dire et le besoin de protéger son sélectionneur, a tenté au départ de démentir ; puis s’est rétractée. Un camouflet, rien qu’un de plus dont on n’accorderait finalement d’importance s’il ne touchait pas là ou le bas blesse le plus dans une France minée par la crise : le portefeuille ! Le net fleurit d’ailleurs de vidéos plus ou moins de bon goût, toutes scandalisées par la prime donnée au Français le plus détesté. Raymond Domenech n’est pourtant pas le sélectionneur le plus fortuné, puisqu’il reçoit 50 000 euros par mois de sa fédération quand Fabio Capello en touche 450 000 à la tête de la sélection anglaise. Sauf que le technicien italien n’a jamais fait de zèle pas plus qu’il n’a reçu de coup de pouce du destin pour se qualifier. Et qu’il peut donc assumer sans moins de peine, son salaire que Domenech lui même qualifierait « d’ahurissant ».

Cresus Tensile

* Rendez-vous à la 33e minute de l’entretien pour les questions concernant la prime

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.