PSG – AS Monaco : Ça rapporte quoi de gagner le Trophée des champions ?

Posté le 29 juillet 2017 par

x0

Les recettes du Trophée des champions seront divisées entre les deux équipes. Avec une part plus importante pour l’équipe vainqueur.

C’est un rendez-vous presque annuel pour le PSG, au moins depuis l’arrivée du Qatar à sa tête. Ça l’est moins pour l’AS Monaco, qui l’a quand même gagné quatre fois (contre 6 à Paris), depuis la création la plus ancienne de ce match, c’est-à-dire depuis 1945, jusqu’à 1995 et la configuration la plus moderne. PSG – AS Monaco, les deux équipes s’affrontent donc ce samedi soir, pour le symbolique Trophée des champions, à Tanger, au Marco. Symbolique pour le titre qu’il apporte, qui n’est cependant pas le plus valorisé. Et pour la dotation financière, dont profitent les deux équipes.

Le Paris SG et l’AS Monaco se partageront les recettes. Un peu plus reviendra au vainqueur

Ça rapporte combien de gagner un Trophée des champions ? Pas énorme, quelques centaines de milliers d’euros aux deux duellistes ; plus pour la formation vainqueur, pour l’estimation la plus précise. La dotation globale est en effet indexée sur les bénéfices (droits de diffusion, billetterie…) générés en marge de ce match, partagés intégralement entre les équipe. Dans les règlements de la Ligue de football professionnel chargée d’organiser la rencontre, il est dit : « La Ligue de football professionnel attribuera les allocations financières suivantes : une prime de participation équivalente pour chaque équipe. Plus une prime de victoire pour le vainqueur ».

Un trophée surtout pour l’image de la LFP et le palmarès du PSG ou de l’ASM

Pour la LFP, l’objectif du Trophée des champions n’est pas de gonfler les caisses, mais de soigner son image. Ce match est un produit d’appel au reste de la Ligue 1, de surcroît depuis qu’elle a décidé de délocaliser l’épreuve à l’étranger ; l’été dernier en Autriche, précédemment au Canada, au Gabon, aux Etats-Unis… Enfin, la Ligue promet « une prime exceptionnelle pour le(s) club(s) qui disputerai(en)t en outre un match amical, afin de promouvoir le football professionnel français dans le pays dans lequel se déroulerait le Trophée des Champions. » Cela n’a été ni le cas de Paris, ni de Monaco, cet été.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.