PSG.com est à vendre. S’il était là le transfert de l’été pour Paris ?

Posté le 13 mai 2015 par

x1

La page PSG.com n'a d'intérêt pour personne. Sauf pour Erwan Kina. Et le PSG... - @PSG.com

La page PSG.com n’a d’intérêt pour personne. Sauf pour Erwan Kina. Et le PSG… – @PSG.com

INFO SPORTUNE – Petit exercice digital du jour. Dans votre barre de recherche internet, entrez l’adresse www.psg.com. Vous obtenez quoi ? Une page, vide de sens et d’intérêt pour tous. Sauf pour Erwan Kina, un jeune entrepreneur lyonnais. Sa spécialité : négocier les droits des noms de domaine. Sa mission : jouer les intermédiaires entre les entreprises et ceux qui possèdent la propriété d’un domaine sur le web. Comme présentement avec le PSG.

S’il échappe à tout le monde le contact visible en pied de page, lui en a tiré avantage pour obtenir de son propriétaire, le droit exclusif de négocier le nom du domaine psg.com (*) à qui le voudra bien. En toute logique, avec le club parisien qui n’a que le .fr.

Cela n’a l’air de rien, pourtant Erwan Kina a signé un coup de maître. Si Paris veut rêver plus grand, il doit nécessairement l’être sur le web, média le plus consulté de la planète. Or pour briller à l’internationale, il faut avoir le domaine en .com, étant l’indicatif commun à tous les pays.

Le PSG veut (aussi) son .com

Cela n’avait jamais été un problème jusqu’à la fin de l’ère Colony Capital. Mais depuis que le Paris Saint-Germain est aux mains de QSI, le sujet occupe les services juridiques du club. A juste titre, les plus grands, le Barça, le Real, le Bayern, la Juventus Turin, Manchester United ou Chelsea dont il veut être l’égal, possèdent tous le leur.

La balle est à présent dans le camp parisien qui trouvera en Erwan Kina (erwankina@psg.com) son interlocuteur. Pour le club, les possibilités sont minces. Y renoncer c’est se priver de perspectives internationales. Attendre, c’est prendre le risque de le payer toujours plus cher si Paris prend encore de l’envergure. Son propriétaire, qui vit à Tokyo, a déposé psg.com en 1990. Il n’est pas nécessairement pressé de s’en séparer. Pas à n’importe quel prix.

Le prix justement, Erwan Kina ne souhaite pas en parler. Mais Il nous donne en exemple, FB.com, vendu pour 8,5 millions de dollars en 2011 et dont Facebook qui l’a acheté, tire aujourd’hui d’importants bénéfices. Comprenons donc que l’opération ne sera pas forcément donnée mais qu’elle peut rapporter gros au PSG. Affaire à suivre…

(*) Erwan Kina possède aussi les droits de négocier le domaine PSG.net soit la deuxième extension la plus reconnue au monde après le .com.

Tous les Top 10 de la rédaction de Sportune en vidéo

Une réflexion au sujet de « PSG.com est à vendre. S’il était là le transfert de l’été pour Paris ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.