PSG, OM, ASSE, OL… Ce que les droits de l’audiovisuel leur rapportent

Posté le 23 juin 2017 par

x0

La répartition des droits audiovisuels de la Ligue 1 va surtout profiter au PSG. – @IconSport

Les droits de l’audiovisuel, voilà ce qui prime le plus dans les recettes sportives des clubs. Plus que les primes à la performance. Ça vaut en Ligue des champions, comme en Ligue 1. Ce vendredi matin, le journal L’Equipe a publié l’estimation des recettes des principaux clubs français, à l’issue de la saison 2016-2017. L’AS Monaco est devant l’AS Saint-Etienne, au pied d’un podium qu’occupent le Paris SG et les deux « Olympique » : l’OL suivi de l’OM.


L'hallucinante collection de voitures du boss… par Sportune

Le PSG, l’OL et l’OM sur le podium devant le champion Monaco et l’ASSE

Traduit par les chiffres, le club de la capitale devrait toucher 57,855 millions d’euros, contre 47,244 millions d’euros à l’Olympique Lyonnais, 47,048 millions à l’Olympique de Marseille, 41,938 millions d’euros à l’AS Monaco et 37,141 millions à l’AS Saint-Etienne. Cette distinction financière entre les clubs, notamment entre Paris deuxième et Monaco champion, s’explique par la différence de popularité et d’intérêt des diffuseurs selon les équipes.

Une part des revenus dépend de la notoriété des clubs et de l’intérêt des diffuseurs

La répartition des droits dépend en effet de plusieurs critères, dont le classement sportif final, mais aussi la notoriété sur les cinq dernières saisons. Les vingt équipes du championnat de France de Ligue 1 ont toute la garantie d’une même part fixe, à 5,46 millions d’euros. Avec 15,562 millions d’euros, l’AS Nancy-Lorraine est le club qui va toucher le moins.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.