PSG: Pour Ibrahimovic, les médias racontent 95% de fiction !

Posté le 10 octobre 2012 par

x0

Fini le PSG, Zlatan Ibrahimovic a retrouvé sa sélection nationale suédoise pour quelques jours. Ibra a donc répondu aux médias locaux, ce mercredi. Et donné son avis « zlatanien » sur la presse…

Zlatan Ibrahimovic et Helena Seger - @Iconsport

Zlatan Ibrahimovic et Helena Seger – @Iconsport

Vendredi, la Suède affronte les Iles Féroé pour son 2e match de poule des qualifications au Mondial 2014. Bien sûr, Zlatan Ibrahimovic, la star du PSG, est de la partie. Il le sera aussi pour le grand choc du 16 octobre, en Allemagne. Résultat, ce mercredi, Ibra a effectué son premier passage devant les médias locaux, en conférence de presse. Et histoire de bien mettre l’ambiance d’entrée, le joueur a gentiment expliqué aux médias, ce qu’il pensait d’eux. Bienvenu au pays…

Pour Ibra, 2,5% des choses dites sur lui dans les médias sont la vérité…

« 95% des choses dites sur mois dans les journaux relèvent de la fiction, lâche Zlatan. 2,5% sont des faits et les 2,5% qui restent sont la vérité. »
Et pan ! Autant dire que Zlatan ne passera pas ses vacances avec ceux qui tentent, en ce moment, de lancer une polémique autour du sélectionneur suédois, Erik Hamren, critiqué pour le jeu peu flamboyant de son équipe, il y a quelques semaines, contre le Kazakhstan (victoire 2-0 quand même). « C’est la façon dont les médias fonctionnent. Vous l’avez construit et maintenant vous voulez le détruire. Moi vous n’avez jamais réussi à me détruire… »

C’est pareil en France…

N’allez pas croire qu’Ibrahimovic épargne nos chers médias français dans l’histoire. Le joueur ajoute: « C’est la même chose en France. Il y a beaucoup de fiction là-bas. Mais je suis habitué. Je vis cela depuis dix ans et je ne suis pas surpris. C’était amusant au début, maintenant c’est juste une habitude. Dommage que je ne gagne pas d’argent avec ça. » Zlatan devrait pouvoir se contenter de son joli salaire au PSG…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.