PSG-Transfert: Le fair-play financier, quelles conséquences ?

Posté le 13 janvier 2012 par

x1

Jeremy Menez au PSG - @Iconsport

Jeremy Menez au PSG - @Iconsport

Michel Platini le voulait, le fair-play financier arrive d’ici à un an en Europe dans le monde du football. Depuis plusieurs années, des clubs comme le FC Barcelone, le Real Madrid et Manchester City finissent, régulièrement, leurs saisons sportives sur des pertes financières. Le PSG, qui lui aussi est rentré dans une nouvelle ère l’été dernier avec l’arrivée des Qataris, peut-il risquer de se faire sanctionner par l’UEFA? Le journal L’Equipe donne ce vendredi des éléments de réponse à cette question épineuse…

Le PSG tranquille jusqu’en 2018 ?

Les supporters parisiens peuvent d’ores et déjà se rassurer, le PSG même en déficit a encore de belles années devant lui. Selon l’UEFA, à partir de 2013, les clubs ne devront pas avoir un déficit supérieur à 5 millions d’euros par saison. Mais, pour accompagner la mise en place du système, ils bénéficieront d’une certaine tolérance jusqu’en 2018 : jusqu’à 45 millions d’euros de tolérance, entre 2013 et 2015 puis 30 millions pour la période 2015-2018. Est-ce à dire que le club de la capitale pourrait recruter, les cinq prochaines années, sans en avoir à se soucier de la dépense ? Pas tout à fait quand même…

Le PSG devrait avoisiner les 40M€ de déficit à la fin de la saison

Le fair-play financier va instaurer une règle supranationale « afin de ne plus autoriser les déficits, même couverts par une augmentation de capital ». Et les revenus « non issus de l’activité football » ne seront plus permis dans les bilans financiers. Du coup, les nouveaux propriétaires du PSG ne seront pas autorisés à investir à fonds perdus. « Rien ne les empêche d’injecter 100 millions d’euros supplémentaires dans le club au début de la saison prochaine, explique Yves Wehrli, l’un des huit membres du panel de contrôle financier. Il faudra juste que cela génère 100 millions de recettes supplémentaires. » Le PSG qui devrait avoisiner les 40 millions d’euros de déficit à la fin de la saison n’aura pas trop souvent le droit à l’erreur…

Découvrez les voitures des joueurs de Bordeaux: Cedric Carrasso et sa Ferrari F430 (prix: 175 000€)

Une réflexion au sujet de « PSG-Transfert: Le fair-play financier, quelles conséquences ? »

  1. seb974

    Et si cet été le PSG va faire une petite tournée de matchs de préparation au Qatar payée 100M€ par le pays ? Ou est l'embrouille ? On est bien dans de l'activité "football" !
    Je crains que le fair play financier n'ait que peu d'impact sur les clubs propriétés de milliardaires qui trouveront toujours des combines pour injecter les millions dans les caisses du club sans que l'UEFA ne puisse dire quoi que ce soit. En revanche, les soucis seront pour tous ceux qui n'ont pas d'ange gardien au dessus de leur coffre fort…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.