PSG Transfert – Pourquoi Neymar ça coince sur le fair-play financier ?

Posté le 21 juillet 2017 par

x14

Sauf à trouver un moyen de contourner les règles sinon, comme le dit le président du FC Barcelone, aucun club ne peut se payer Neymar, sans sortir du cadre du fair-play financier. Le PSG en premier chef, qui n’a pas les recettes les plus élevées du foot européen. – @Facebook

Oublions les scénarios que le web nous propose, sur d’hypothétiques montages financiers, supposés assumer la venue de Neymar. Et prenons le problème au sens le plus basique des choses, en regardant ce que coûterait au PSG, le transfert de l’international brésilien et ce que le club devrait générer grâce à lui, pour coller aux clous du fair-play financier. En l’espèce, chiffré ce mercredi par L’Equipe, l’opération reviendrait à payer près de 500 millions d’euros : 222 millions d’euros du coût de sa clause libératoire et au moins 250 millions d’euros, pour le salaire du joueur.

Le coût du transfert de Neymar au PSG est estimé à près de 500M€. Voire plus…

A condition que Neymar signe pour un revenu compris entre 20 et 25 millions d’euros net la saison, comme cela se murmure. C’est donc une estimation plutôt basse de l’investissement à fournir. Qu’il faut ensuite rentabiliser. Conclusion à ce sujet, de Josep Bartomeu, le président du FC Barcelone : « Neymar n’est pas sur le marché. Il fait partie de notre équipe, de notre trident. Ces clauses sont impossibles à activer, si vous voulez vous conformer au fair-play financier. Si quelqu’un ne veut pas se conformer, bien sûr, il peut l’activer. »

A voir aussi >>> Le salaire de Neymar au FC Barcelone

Le PSG génère un peu plus d’un demi-milliards d’euros de recettes chaque saison

S’y conformer (c’est-à-dire équilibrer les comptes entre dépenses et revenus) revient donc à générer autant de recettes que n’en coûte le joueur. Or le Paris SG, si l’on prend ses comptes officialisés par la Ligue de football professionnel, au bilan de l’exercice 2015-2016 (le plus récent disponible) génère des revenus annuels, équivalent au transfert de Neymar. Traduit par les chiffres, le club a terminé son exercice comptable sur des recettes à 542,416 millions d’euros. Bien sûr, tout dans l’achat du joueur ne serait pas forcément dilué dès la première saison. Son salaire, notamment doit pouvoir s’étaler sur plusieurs années. Reste que sur cette même saison 2015-2016, les charges du club de la capitale se sont élevées à 543,512 millions d’euros, dont 292,394 millions d’euros engloutis dans les salaires. La masse salariale du club est à ce titre, la plus élevée de Ligue 1.

L’effet Neymar sur les recettes du Paris SG serait manifeste. Mais seulement dans le temps

Pour assumer le transfert de Neymar, il faudrait donc que le PSG augmente de façon très significative, toutes ses recettes. Il est clair qu’un joueur de son envergure et de sa popularité donnerait un coup de fouet à tout le merchandising. Des maillots, le club en vendrait nécessairement plus qu’un demi-million par saison, comme c’est à peu de choses près le cas, présentement. De même que la présence du Brésilien provoquerait la curiosité du public et des médias, français et internationaux. Ce surplus de visibilité peut engendrer un gain de public, possiblement des bénéfices accrus au stade, surtout sur les ventes en loges. Tout cela ayant à terme d’autres conséquences positives, sur les recettes de l’audiovisuel. Mais à un terme plus ou moins long. Et non dans un délai suffisamment court, pour que le club équilibre ses comptes, à la signature du joueur.

Bartomeu ne croit pas réalisable une telle opération sans sortir du cadre du fair-play financier

Josep Bartomeu a donc entièrement raison de croire toutes opérations sur son joueur impossible. Sauf à ce que Neymar (ou plutôt son entourage) ne trouve de savants montages financiers, que l’UEFA puisse entériner. Souvenons-nous quand même qu’elle avait fortement tiqué, quand lui fut présenté le contrat astronomique passé par le Paris SG avec la Qatar Tourism Authority. Ce qu’elle a approuvé, bon gré malgré, une fois, il n’est pas sûr qu’elle l’accepte, en une deuxième occasion.

14 réflexions au sujet de « PSG Transfert – Pourquoi Neymar ça coince sur le fair-play financier ? »

  1. ekoban

    ce qui coince c’est de mettre dans les contrats des sommes astronomiques libératoires pour justement bloquer les joueurs en jouant sur le fairplay financier..

    et pourquoi donc l’UEFA ne s’intéresse t-elle pas à ce genre d’abus ?

    Répondre
    1. FCB_forever

      ekoban tu parles vite , tu oublie que la france est plus malhonnête dans ce domaine sachant que les clauses liberatoires des joueurs de ligue 1 ne sont pas devoilé…tchiipppp

      Répondre
      1. Thomas Auteur de l’article

        Obligatoires en Espagne, les clauses sont par contre interdites en France. Et quand clause il y a, elle est signée sous seing privé, mais n’est pas reconnue par la Ligue.

        Répondre
  2. Plombier Paris

    Très bonne article ! Le but du PSG n’étant pas de faire de l’argent sur le football mais plutôt d’avoir des retombées positive sur l’image du club qui pourront du coup apporter à l’image du Qatar ! Bravo au PSG pour la signature de Dani Alves ! Et si Neymar ou Sanchez arrive alors un grand bravo ! Merci Sportune pour vos articles !
    Tony

    Répondre
  3. solcarsegab

    Je crois que quand les clubs comme le Real, Barça, Bayern veulent quelque chose auprès de l’UEFA ils l’obtiennent. Dans ce cas précis le PSG a un enorme avantage c qu’il a le Real de son coté. Tout est question de lobbying et d’ailleurs ce que l’UEFA a infligé au PSG dans ses premières années quataries aujourd’hui il ne le ferait certainement pas.

    Répondre
  4. Lemploy

    Je trouve qu’il y une grossière erreur dans le titre. Le psg en grange un demi millions de recettes.
    Ils engrangent 500millions ce qui fait plutôt un demi milliard.
    Ps : Sanchez signera fin de semaine prochaine, neymar restera bien au FCB

    Répondre
  5. plombier Paris

    Très intéressant cet article. Je vois bien que des analyses poussées ont été faites. Néanmoins, je pense aussi qu’il est assez difficile pour le PSG de s’offrir Neymar et ce serait aussi un risque financier énorme à court terme. J’espère au moins que notre équipe finalisera l’acquisition de Sanchez.
    Patrick

    Répondre
  6. MEFIRE PATRICE MAO

    la vie appartient à ceux qui prennent des risques et NEYMAR en est un! Pour gagner gros faut miser gros! COURAGE PARIS!

    Répondre
  7. Djiadjei

    C’ est beau et bien pour Paris, je lui souhaite de réussir cette entreprise ; car de mon côté je ne crois pas du tout à çà surtout pour cette saison.Pour moi Paris ne possède que de l’ argent et n’ a pas du tout de football, mais en investissant dans des joueurs comme lui, elle espère en développé. C’ est le même coup médiatique qu’ avec Zlatan, si ça a si bien marché c’ est parce qu’il n’ y avait personne pour ce mettre au niveau. Et la perte du titre de champion de France l’ année dernière le dis bien, heureusement pour lui qu’ il prend le trophée des champions.Paris est la plus belle ville du monde et c’ est ce qui fait la force du club ; le club de la capital ne fait la force que de son porte monnaie et je trouve ça dommage, même si on peut la félicité pour cette incroyable transfert..!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.