Quand les enfants doivent payer pour accompagner les joueurs

Posté le 22 décembre 2014 par

x0

West Ham fait payer aux parents le droit pour leurs enfants d'accompagner les joueurs sur la pelouse avant le début d'un match. - @Facebook

West Ham fait payer aux parents le droit pour leurs enfants d’accompagner les joueurs sur la pelouse avant le début d’un match. – @Facebook

Il faut croire que nous sommes naïfs mais à Sportune, nous pensions très sincèrement que les enfants qui accompagnent les joueurs en début de rencontre, depuis le tunnel des vestiaires jusqu’à la pelouse, étaient tous d’heureux bénévoles, retenus par l’équipe locale selon des motifs de sélection propres à chaque club.

A lire aussi :
Manchester United a les fans les plus bruyants de Premier League

Mais en fait non car en Premier League anglaise, plus de la moitié des équipes demandent aux familles de payer, pour que leurs enfants profitent de ce rare privilège dont ils se souviendront a priori toute leur vie.

C’est ce que nous révèle une étude réalisée par le Daily Mail dont les résultats indignent les auteurs – et l’opinion publique – car certaines équipes réclament des sommes folles alors que des centaines voire milliers d’enfants défavorisés rêveraient d’être eux aussi aux premières loges.

A l’exception des gros de la Premier League

A West Ham par exemple, il faut débourser 600 livres (plus de 765 euros) sachant quand même que ce tarif donne droit à l’hébergement le jour du match, des billets (pour l’enfant et la personne accompagnante) pour la rencontre, un kit (short, maillot et chaussettes) aux couleurs de l’équipe, un ballon dédicacé, des photos du match et d’autres avantages selon les clubs.

Rappelant qu’entre les droits TV, les recettes de la billetterie ou la vente des produits dérivés, les clubs de Premier League génèrent tous des revenus monstrueux, les auteurs de l’enquête déplorent que des clubs cherchent à gagner par tous les moyens, sur des profits qui ne pèsent de surcroît pas lourd dans leur trésorerie.

Même le ministre des sports britanniques s’est dit choqué en apprenant le traitement fait par certaines équipes à leurs jeunes fans. Notons néanmoins que la pratique est l’apanage des clubs les moins riches puisqu’à l’exception d’Arsenal puisque ni Arsenal, ni Chelsea ni les deux Manchester, Liverpool, Everton, Southampton ou Sunderland ne réclament d’argent pour cette contribution.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.