Quand Philippe Lucas et Laure Manaudou jouent les VRP, les sponsors ne se méfient de rien

Posté le 8 décembre 2009 par

x0

La poule aux œufs d’or a quitté le bassin mais elle n’est jamais très loin quand il faut battre le rappel. Pour le bien de son ancien mentor – et de son portefeuille – Laure Manaudou est venue, ce lundi, présenter aux côtés de Philippe Lucas, le projet de team imaginé par le très (trop ?) médiatique entraineur de natation. En prévision des Jeux Olympiques de Londres 2012, Philippe Lucas veut bâtir sa structure mais il lui faut trouver des fonds pour assumer les 1 millions d’euros annuels de fonctionnement selon les chiffres avancés par le JDD.

« Ce sont des gens issus du football, dont c’est le métier. »

Du coup, le duo Lucas – Maunaudou s’est reformé, le temps d’une soirée organisée en présence de nombreuses sociétés. Pour séduire, le coach a joué de ses meilleurs atouts ; de la marraine de sa structure, Laure Manaudou à ses talents d’orateur qui ne sont plus à prouver tant il est sollicité, pour toutes sortes de raisons, par nos chaines de télévisions. Le JDD a appelé cela le « Lucas-thon » et l’on doit avouer que l’image de la grande gueule jouant au marchand de tapis nous a semblé particulièrement croustillante. D’autant que pour se vendre Lucas a tout imaginé, y compris de surfer sur la vague actuelle du naming qui se répand dans les stades. Pas fou, il aurait donc proposé de baptiser sa structure au nom du sponsor le plus généreux, toujours selon le JDD.

L’entraîneur tricolore ne recule donc devant rien. On notera toutefois l’ambigüité de son propos dans un entretien accordé à nos confrères de Sports.fr. Au journaliste qui lui demande de parler de sa nouvelle structure, il aura cette réponse : « Ce n’est pas moi, qui m’en occupe. Ce sont des gens issus du football, dont c’est le métier. » Des gens issus du football dont le métier serait la natation !… Dans cette histoire, le plus surprenant n’est pas que le business de Philippe Lucas soit un sacré bordel mais que celui-ci ait réuni, ce lundi, plus d’une cinquantaine d’entreprises invitées à le suivre dans son… aventure.

Cresus Tensile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.