RC Toulon: On a décrypté le modèle économique du club

Posté le 7 juin 2014 par

x0

Mourad Boudjellal a révolutionné le rugby toulonnais - @Facebook

Mourad Boudjellal a révolutionné le rugby toulonnais. – @Facebook

Fort de son doublé H Cup – Top 14, le RC Toulon débute un nouveau cycle dans sa vie : devenir le club de rugby français d’envergure mondiale. Et cela, grâce au modèle économique imaginé par son président, Mourad Boudjellal. Lorsque il a repris le club en 2006, le RCT était au bord du gouffre sportif et économique. Le budget tournait alors autour de 6 millions d’euros. Aujourd’hui, il dépasse les 25 millions d’euros.

Le RC Toulon a basé son business sur la communication et l’identification

Lentement le projet du club s’est construit autour de deux constats simples : un, que le bassin économique de Toulon n’est pas le plus riche de France. Et deux, que les entreprises de la ville ne sont pas aussi puissantes qu’elles peuvent l’être à Clermont (Michelin) par exemple. De plus, le club ne dispose pas d’un grand stade, qui représente la base économique des clubs du Top 14, comme cela fait chez leurs homologues du football. La philosophie du RCT s’est donc basée sur l’image, la communication et l’identification. Un pari innovant dans le monde de l’ovalie.

Pas le gros plus budget du Top 14

Pour la saison 2013/2014, le RC Toulon ne disposait pas du plus gros budget (inférieur à 21 millions d’euros environ, lire ici tous les budgets de la saison), mais celui-ci est en augmentation de 1,5 à 2 millions d’euros par année (hors droit TV). Mourad Boudjellal avait d’ailleurs dévoilé dans les colonnes de Midi Olympique les détails de son budget :

  • Billetterie : 10 millions d’euros
  • Partenariat Privés : 11,2 millions d’euros
  • Produit dérivés et recettes de la brasserie : 4,8 millions d’euros
  • Subvention publiques : 2,9 millions d’euros
  • Droit TV Top 14 : 1,4 millions d’euros
  • Droits TV H Cup ! 891.000 euros
  • Equipementier : 1 million d’euros
  • Indemnités diverses ! 980.000 euros.

La saison prochaine le budget devrait être de 33,1 millions d’euros selon les chiffres prévisionnels. La masse salariale, elle, ne dépasse pas les 8,5 millions d’euros et est inférieure aux limites fixées à la DNACG. Alors qu’à Toulon évoluait par exemple, le joueur le mieux payé du Top 14, comment l’expliquer ? Elément de réponse…

Jonny Wilkinson au centre du business

Dans le cas de Jonny Wilkinson, le RC Toulon a créé avec le joueur une société qui commercialise des produits de la marque « 10 ». Cette société est domiciliée en France, elle vend des casquettes, des t-shirts ou des polos à l’effigie du joueur. C’est un complément de salaire pour le joueur et un revenu annexe pour le club qui touche aussi un droit. A l’avenir, la même chose devrait se faire avec d’autres stars.

Le RC Toulon comme les Galactiques du Real Madrid

A l’avenir, la croissance du club passera par les produits dérivés pour que le RC Toulon devienne le premier club à avoir véritablement une notoriété mondiale. A la manière de ce qu’à fait le Real Madrid avec ses Galactiques au début des années 90. Le modèle Toulonnais s’en inspire car le Real avant les Galactiques avait un budget de 137 millions d’euros (nettement moins que Manchester United à l’époque). Trois saisons plus tard, il était de 302 millions d’euros et aujourd’hui à plus de 525 millions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.