Real Madrid – Benfica : Une relation à plusieurs millions

Posté le 3 mai 2012 par

x0

Espérons que sa carrière au Real sera plus longue que celle... d'Anelka! @IconSport

Luis Filipe Vieira, président du SL Benfica et Florentino Pérez, président du Real Madrid, sont deux hommes qui s’entendent plutôt bien. De retour à la présidence de la Maison Blanche depuis 2009 (après un premier mandat de 2000 à 2006), le businessman espagnol a établi une véritable relation privilégiée avec le club portugais, étant son principal vivier ces trois dernières années. Lors du prochain mercato, surprise, ce sera également le cas. Pour le nouveau champion d’Espagne 2011/2012, la cible se nomme cette fois Axel Witsel.

Real Madrid : la clause de Witsel à 40M€

Milieu de terrain polyvalent, Axel Witsel est un international belge à la technique troublante et à l’influence sur le jeu considérable. Au-delà de ses statistiques, cinq buts et six passes décisives toutes compétitions confondues cette saison, c’est à la construction de l’action que Witsel brille. Un réel talent qui a bien sûr tapé dans l’œil du Real Madrid. Le quotidien portugais Record en fait aujourd’hui sa Une, assurant qu’un accord de principe existe entre Benfica et le Real, mais que le club merengue chercherait à réduire le coût du transfert en intégrant un ou plusieurs joueurs à la transaction. La clause du Belge s’élève à 40 millions d’euros et le jeune Jesé Rodriguez devrait donc faire partie du deal pour alléger ce prix. Si transfert il y a, Witsel devrait connaître une nette augmentation salariale puisqu’il ne touche actuellement « que » 1,2M€ à Lisbonne.

Les futurs de Witsel et Jese sont lies

Real Madrid – Benfica: Une relation à 67M€ en 3 ans

Depuis trois années, la relation est donc au beau fixe entre les deux clubs concernés. En 2009, c’est d’abord Benfica qui s’est montré à l’affut sur trois joueurs du Real Madrid. En effet, Javier Saviola (5M€), Javi Garcia (7M€) et Rodrigo Moreno Machado (arrivé libre du centre de formation madrilène) avaient tout trois signés chez les « Aigles ». Trois transferts qui se sont plutôt révélés probants, même si Rodrigo a réalisé une pige à Bolton entre temps (prêté la saison dernière). En 2010, ce fut le tour du Real Madrid de piocher dans l’effectif portugais, pour y trouver Ángel Di Maria, acheté 25 millions d’euros. L’intégration de l’argentin s’est faite très rapidement dans la capitale espagnole où il occupe maintenant un rôle de titulaire indiscutable. Enfin, en 2011, un échange s’est opéré. Les Merengue ont souhaité Fabio Coentrão, ils y ont laissé 30M€ plus Ezequiel Garay. Malgré des débuts intéressants, le latéral gauche portugais peine à se faire une place devant la concurrence de Marcelo, même s’il a les faveurs de José Mourinho.

Sur le plan financier, moins-value du Real Madrid

Au final, au niveau sportif, cette relation privilégiée qui existe entre le Real Madrid et Benfica est profitable à tous. Toutefois, au niveau financier, c’est Benfica qui tire clairement son épingle du jeu. En trois ans, les Diables Rouges lusitaniens ont vendu pour 55M€ aux Merengue tandis qu’ils n’en ont déboursés que 12M€. La plus-value est indéniable. La raison est simple : pendant que la Maison Blanche achète des produits finis à des prix importants, Benfica fait progresser de jeunes joueurs négociés à moindre somme puis revendus à prix d’or.

Ecrit par @Marcelo6Martins

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.